Invasion de l'Ukraine par la Russie

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 26 Déc 2022, 18:36

J'en parle à la page précédente (je crois, c'est peut-être la page antéprécédente-ou-je-sais-pas-quoi), c'est un indice que j'ai bricolé à partir de divers sources qui a une bonne corrélation (je l'avais remarqué à vue de nez, mais ça s'est confirmé en faisant ces graphes) avec l'état du fonctionnement électrique (en gros c'est corrélé aux nombre de personnes - pas la quantité - qui utilisent l'électricité à Kiev)

La courbe était jolie ces derniers jours, je la mettrai en ligne dans les heures qui viennent.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 26 Déc 2022, 19:14

Sinon c'était jusque là juste la position et l'analyse juridisuqe de plusieurs pétitions (le premier lien est très documenté juridiquement)
ainsi que de quelques universitaires en droit international de divers horizons (dont certains ont leur documents publiés sur les sites en questions, et dont les travaux ont justement inspiré les pétitions)

https://kickrussiaout.info/en/home-english/
https://www.openpetition.eu/petition/on ... d-the-osce
https://www.change.org/p/kick-russia-out-of-the-un/

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


C'était, disais-je, jusque là juste la position et l'analyse juridique de ces pétitions..
C'est désormais la position officielle de l'Ukraine à travers son ministère des affaires étrangères, qui résumé l'argumentation plus étoffée du premier site.

Statement of the MFA of Ukraine on the illegitimacy of the Russian Federation's presence in the UN Security Council and in the United Nations as a whole
26 December 2022 15:10

Russia / Russia's Aggression Against Ukraine / Ukraine in the UN

The dissolution of the Soviet Union in December 1991 left unresolved the issue of international rights and obligations of the USSR. From the point of view of international law, the issue of the status of a UN member state and a permanent member of the UN Security Council, which the Russian Federation enjoys, remains unsettled.

Russia falsely considers the issue settled, referring to the fact that since December 24, 1991, and publicly – since December 31, 1991, a country name plate for the Russian Federation appeared in the UN Security Council. In fact, according to the UN Charter, there has never been legitimate grounds for this.

The Russian Federation took over the seat of a permanent member of the UN Security Council bypassing the procedures defined by the UN Charter. This happened on the basis of an ordinary letter from the President of the RSFSR Boris Yeltsin, addressed to the UN Secretary General, which was sent on December 24, 31 years ago.

The current UN Charter does not contain the words "Russian Federation". These words are also missing from Article 23 of the UN Charter in particular, which lists the permanent members of the UN Security Council.

The legitimate procedure for the state called “Russian Federation” to become a member of the UN and take a seat among the permanent members of the Security Council was supposed to follow the steps defined by the UN Charter.

In December 1991, the appeal of the Russian Federation regarding the intention to continue the membership of the USSR in the UN had to be properly considered by the Security Council and the General Assembly in accordance with Article 4 of the UN Charter. It provides that the admission of peace-loving states to membership in the United Nations is effected by a decision of the General Assembly upon the recommendation of the Security Council, and only in this way.

This was the legitimate path taken, inter alia, by the newly formed UN member states Czech Republic and Slovakia after the UN member state called "Czechoslovakia" ceased to exist.

Therefore, the Russian Federation has never gone through the legal procedure to be admitted to membership and therefore illegally occupies the seat of the USSR in the UN Security Council. From a legal and political point of view, there can be only one conclusion: Russia is an usurper of the Soviet Union's seat in the UN Security Council.

In no way could the agreement of the group of countries of the former USSR in Almaty in December 1991, which was not ratified by the Parliament of Ukraine, substitute the UN Charter. This however allegedly became the basis for Boris Yeltsin, then President of the RSFSR, to address the UN Secretary General regarding "continuity" of membership of the USSR. At that time, the RSFSR was not a member of the Organization either.

The opinion of the Legal Adviser of the UN Secretariat regarding legal grounds for Russia's presence in the UN also does not replace the current UN Charter. It also could not serve the basis for tacit consent to admit Russia as a member, neither for the UN Secretariat, nor for the UN member states, including the members of the Security Council.

In fact, it was an unprecedented case in the history of the UN, when a country imposed its membership in the Organization by a unilateral decision, and UN member states were deprived of the statutory right to express themselves by voting in the General Assembly regarding the RSFSR's intention to be admitted to membership in a way not prescribed by the Charter.

The right of the Russian Federation to join the UN in general is also doubtful, as it failed to meet the main criteria for membership in the Organization. Paragraph 1 of Article 4 of the Charter clearly states that membership in the UN is open to all peace-loving states.

The actions of the Russian Federation are contrary to the concept of a "peace-loving" state. Three decades of its illegal presence in the UN have been marked by wars and seizure of other countries' territories, forceful change of internationally recognized borders, and attempts to satisfy its invasive and neo-imperial ambitions.

Ukraine is currently suffering from a full-scale invasion by the Russian Federation. This was preceded by 8 years of armed aggression against our state.

The attempt of the Russian Federation to annex the Autonomous Republic of Crimea and the city of Sevastopol, Donetsk, Zaporizhzhia, Luhansk and Kherson regions of Ukraine as a result of the threat or the use of force, as well as the subsequent military control and temporary occupation of these territories by the Russian Federation, is a violation of the sovereignty, territorial integrity and political independence of Ukraine, as well as of generally recognized principles and norms of international law.

The war of the Russian Federation against Ukraine is a violation of the goals and principles of the UN Charter unprecedented since its signing in 1945 and deprives Russia of the right to be called a peace-loving state.

The actions of the Russian Federation in 2014 and 2022 were deplored by the international community. This is evidenced in particular by two resolutions of the UN General Assembly "Territorial integrity of Ukraine" dated March 27, 2014, and "Territorial integrity of Ukraine: defending the principles of the Charter of the United Nations" dated October 12, 2022.

The Russian Federation ignores any attempts of the international community aimed at its return to the principles of international law and the principle of peace-loving.

The resolution of the UN General Assembly "Aggression against Ukraine" dated March 2, 2022, called on the Russian Federation to stop armed aggression against Ukraine, to de-occupy all Ukrainian territories, to immediately, completely and unconditionally withdraw all of its military forces from the territory of Ukraine within its internationally recognized borders.

On March 16, 2022, the International Court of Justice of the United Nations ordered the Russian Federation to immediately withdraw its troops from the territory of Ukraine and cease hostilities.

The Russian Federation defiantly refuses to comply with the binding order of the UN International Court of Justice and the resolution of the UN General Assembly.

The Kremlin's official statements justifying its airstrikes and missile attacks, global energy blackmail and its "hunger games" by blocking the export of Ukrainian agricultural products, indicate that Russia's actions do not only constitute genocide of the Ukrainian people, but also have become a direct threat to international peace and security.

The Russian Federation regularly commits acts of terrorism against citizens of Ukraine and other countries. Among such crimes are the downing of the Malaysia Airlines flight MH17, the terrorist attack near Volnovakha, shelling of residential quarters of the Skhidniy microdistrict in Mariupol, explosions during the rally for the unity of Ukraine in Kharkiv, explosions in the Kharkiv club "Stina", massive missile attacks on critical civilian infrastructure of Ukraine and other terrorist acts.

The geography of the Russian Federation's crimes against international peace and security goes far beyond the borders of Ukraine.

It is also about the continuation of the USSR's policy of illegal occupation of Japan's Northern Islands, as well as fueling instability on the territory of the former USSR – Abkhazia and South Ossetia, Transnistria and Nagorno-Karabakh, manipulations on the issue of alleged discrimination of Russian-speaking populations in countries of the Baltic and Black Sea region, attempted coup d'état in Montenegro etc.

We should not forget the armed aggression of the Russian Federation against the Chechen Republic of Ichkeria, the occupation of its territories and the crime of genocide of the Chechen people, as well as the support of the criminal regime of Bashar Assad and numerous crimes against the Syrian people.

The Russian Federation has been fomenting conflicts in Africa for decades. Its actions keep destabilizing Burkina Faso, Libya, Mali, and the Central African Republic.

The root causes of all these crimes lie not only in the policy of the Russian Federation to incite conflicts, but also in its systematic blocking of decisions necessary for their resolution.

Since 1991, the Russian Federation has used its veto in the UN Security Council 31 times, almost twice as many as any other permanent member of the Security Council.

Clear examples of this abuse of the veto power were the blocking of a resolution to establish a tribunal to investigate the downing of Malaysia Airlines flight MH17; recognition of mass killings in Srebrenica as genocide and a prerequisite for national reconciliation in Bosnia and Herzegovina; response to the political and humanitarian situation in Venezuela; extension of the mandate of the UN observation mission in Georgia at a critical moment for the country; strengthening of the sanctions regime against the DPRK, as well as 16 resolutions on Syria.

At the current stage of aggression, the Russian Federation, convinced of its impunity, turned to blackmailing the international community by threatening to use nuclear weapons.

It is only a matter of time when the actions of the Russian Federation will destroy the entire UN system – a single and unique global intergovernmental institution that unites all the countries of the world at the negotiating table.

The question of Russia's fate in the United Nations should be resolved in the general context of its responsibility for gross violations of the norms and principles of international law as well as for crimes committed on the territory of Ukraine, in particular, for war crimes and crimes against humanity, as well as the crime of genocide.

Ukraine calls on the member states of the UN to resume the application of the UN Charter in the context of the legitimacy of the Russian Federation's presence in the UN, to deprive the Russian Federation of its status as a permanent member of the UN Security Council and to exclude it from the UN as a whole.

We assume that the removal of the Russian Federation from the UN Security Council will not have retroactive effect on the previously adopted decisions of this organ and will not entail the annulment or revision of the resolutions of the Security Council adopted so far.

We believe that, guided by the principle of equality of UN members, the Russian Federation should follow the same international legal path for admission to membership in the Organization as other countries did. At the same time, the return of the Russian Federation to the UN in the future can be considered only if it complies with the criteria for UN membership. Compliance with the procedure defined by the UN Charter will restore the right of each member state to vote in the UN General Assembly whether to admit the Russian Federation to the United Nations or not — a statutory right they were deprived of 31 years ago.

Only after Russia fulfills the conditions for membership in the Organization, contained in paragraph 1 of Article 4 of the UN Charter, could Russia be admitted to membership by a decision of the UN General Assembly upon the recommendation of the UN Security Council, as provided for in paragraph 2 of Article 4 of the UN Charter.

Ukraine initiates a complex process aimed at achieving the goals of this statement, and in this context is ready to cooperate with other countries to jointly protect the UN Charter and international law from the destructive influence of the Russian Federation.


À mon avis, si juridiquement, c'est à dire sur un plan froidement objectif (sans se poser la question de l'identité du pays qui est l'objet de cette question et du pays requérant), ça semble tout à fait justifié, ça ne risque pas d'avoir le moindre succès, au contraire du remplacement de Formose par la Chine Populaire.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Stéphane le 26 Déc 2022, 20:23

Le fait qu'on(c'est à dire tout le monde ou presque) a accepté le fait depuis 30 ans, juridiquement, ça a de la valeur quand-même.

Pour tout le reste, oui.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 49972
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Stéphane le 27 Déc 2022, 01:24

Ils donnent parfois l'impression d'avoir une vision du monde quelque peu....différente

Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 49972
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 28 Déc 2022, 12:43

Stéphane a écrit:Le fait qu'on(c'est à dire tout le monde ou presque) a accepté le fait depuis 30 ans, juridiquement, ça a de la valeur quand-même.

Pour tout le reste, oui.


Yep.

Bon en même temps pour Formose, ça avait été accepté pendant 22 ans... (je dis ça juste pour info... y a pas de prise de partie de ma part sur cette question)

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 28 Déc 2022, 18:58

Edifiant:
https://www.wsj.com/articles/putin-russia-ukraine-war-advisers-11671815184

Lisible sans bourse délier ici:
https://archive.ph/M9CQN


En particulier le passage sur Medvedchuk ou cette constance à faire confiance seulement et aveuglément au système KGB (Medvedchuk ancien agent, FSB )

M'enfin ça confirme une partie des infos qu'implique ce que je sais depuis mi-février (et c'est pour cette concordance que je le partage ici, tout ce qui intéresse c'est la vérité, non, pas qui l'émet)
En revanche, ils ne citent pas le nom de du cerveau de cette invasion ratée, depuis au moins 2012... je vais aborder bientôt le sujet dans le topic idoine..

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 28 Déc 2022, 22:03

Ah bah voilà, Bartholomée de Constantinople est vendu à l'OTAN nazi pisqu'il dit peu ou prou.. la même chose que moi ..

Bartholomée, le 9 décembre, a écrit:Nous tenons à remercier chaleureusement les organisateurs de ce nouveau symposium de la World Policy Conference "For a Reasonably Open World", de nous avoir invités une nouvelle fois à participer à ce travail très intéressant.

La guerre ukrainienne, provoquée par l'agression injuste de la Russie en février 2022, constitue la pire crise géopolitique et humanitaire européenne depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Elle s'accompagne du sacrifice d'un grand nombre d'Ukrainiens, de Russes et autres, ainsi que de la destruction d'un pays entier. Fallait-il s'attendre à une telle catastrophe ?

Les spécialistes des relations internationales cherchent à expliquer cette situation en se référant aux conditions de la fin de la guerre froide. L'Occident a-t-il eu tort de profiter de l'implosion de l'Union soviétique pour asseoir son influence à l'Est ? La modification des grands équilibres en Europe a-t-elle réveillé les vieilles craintes d'un éventuel encerclement de la Russie ?

D'autre part, comment ne pas prendre en considération la volonté d'indépendance des peuples qui ont vécu sous l'oppression soviétique ? Comment ne pas répondre par des actes de solidarité à l'abandon coupable de l'Europe de l'Est à la domination de Moscou au nom du système des zones d'influence établi par les accords de Yalta ?

Ce débat est sans doute valable. Cependant, la vision de notre Église se situe au-delà de ces perspectives actuelles. Son regard est davantage ancré dans l'histoire en général et dans l'histoire ecclésiastique en particulier. Nous considérons que la source de nos malheurs est la conséquence d'erreurs de jugement sur des questions liées à la foi. C'est pour cette raison que nous nous identifions au terme "orthodoxie", une foi juste et droite.

L'Église orthodoxe a joué un rôle fondamental dans l'émergence de ces deux réalités, à la fois distinctes et entremêlées, que sont la Russie et l'Ukraine. Le lieu du drame se situe à l'intersection d'un double carrefour, l'Europe et l'Asie. Tout d'abord, il y a l'isthme entre la mer Baltique et la mer Noire, un axe essentiel pour les échanges entre l'Europe du Nord et la Méditerranée orientale. Perpendiculairement à cet axe, dans la partie sud de l'actuelle Ukraine, se forme un couloir ouvert à la circulation des peuples, par lequel sont passées plusieurs invasions successives. La fonction commerciale a permis la structuration des pouvoirs et l'ouverture à la civilisation et au monde extérieur. Les vagues d'invasions et les convoitises des puissances environnantes ont, en revanche, souvent défait les structures politiques et soumis les populations à d'énormes souffrances. C'est cette dialectique entre construction et destruction qui explique l'émergence d'une identité ukrainienne.

La carte politique spatiale de l'Ukraine actuelle a changé de forme à de nombreuses reprises au cours des siècles, de la Rus de Kievan au 9e siècle à Catherine II au 18e siècle, lorsque la majeure partie de l'Ukraine s'est retrouvée intégrée à l'Empire russe. Au fil des siècles, les populations d'Ukraine ont été soumises à des dominations étrangères successives : russe, polonaise, mongole, lituanienne ou autrichienne. Le 20e siècle a été particulièrement dur pour les Ukrainiens. Ils ont enduré la grande famine de l'ère stalinienne, l'Holodomor, et se sont retrouvés au cœur de la confrontation armée entre l'Union soviétique et l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale.

Cette histoire explique le désir de se différencier du tout russe et de se rattacher à l'Europe et à ses valeurs. Ces conditions permettent également de comprendre l'importance de la religion, élément à la fois fondateur et libérateur de la conscience ukrainienne. Depuis Constantinople, le Patriarcat œcuménique a introduit le christianisme et la civilisation byzantine dès le IXe siècle auprès des peuples de cette région. Il a joué un rôle fondamental dans l'organisation des communautés religieuses qui se sont formées autour de la Métropole de kyiv, puis autour du Patriarcat de Moscou.

Cependant, ses enseignements concernant les règles d'organisation et de fonctionnement ecclésiastique, hérités de la longue histoire du christianisme et qui reflètent toute la sagesse administrative et philosophique du monde de la Méditerranée orientale, n'ont pas toujours été respectés par Moscou. Le pouvoir impérial a voulu soumettre l'église à sa volonté dans son effort d'instrumentaliser le sentiment religieux à ses fins politiques et militaires. Ainsi, dès la prise de Constantinople par les Ottomans en 1453, Moscou a aspiré à remplacer le Patriarcat œcuménique en proclamant que Moscou représentait "la troisième Rome". Cette politique de longue haleine de Moscou constitue un facteur fondamental de division du monde orthodoxe.

À partir du XIXe siècle, l'instrumentalisation de la religion par Moscou se combine avec les idées novatrices du nationalisme allemand. Inspirée par le pangermanisme, la nouvelle idéologie du panslavisme, organe de la politique étrangère russe, acquiert une composante religieuse. Il s'agit de l'idée selon laquelle les églises devraient s'organiser selon le principe de l'ethnicité, dont le marqueur central serait la langue. C'est cette approche que le patriarcat œcuménique de Constantinople dénonce en 1872 comme une hérésie (l'hérésie de l'ethnophylétisme, une forme de racisme ecclésial). Elle est en contradiction flagrante avec l'universalisme du message évangélique, ainsi qu'avec le principe de gouvernance territoriale qui définit l'organisation de notre église.

Cette hérésie était cependant utile aux objectifs de Moscou puisqu'elle éloignait les croyants de langue slave de l'influence du patriarcat œcuménique. Le but de cette stratégie était de créer, au sein de l'Empire ottoman, et plus tard sous la forme d'un État indépendant, une force politique distincte, au service de la poussée russe vers les mers chaudes. Elle est responsable des haines entre chrétiens balkaniques qui ont conduit aux guerres et aux atrocités balkaniques du début du 20e siècle.

Pendant l'Union soviétique, la religion était marginalisée et opprimée. L'idéologie communiste avait occupé le terrain attribué à l'écran à une religion exploitée par l'Empire tsariste. Après sa chute, la foi a de nouveau été utilisée à des fins idéologiques. L'Église orthodoxe russe s'est rangée du côté du régime du président Vladimir Poutine, surtout depuis l'élection de Sa Béatitude le patriarche Kirill en 2009. Elle participe activement à la promotion de l'idéologie du Rousskii Mir, du monde russe, selon laquelle la langue et la religion permettent de définir un ensemble cohérent englobant la Russie, l'Ukraine, le Belarus ainsi que les autres territoires de l'ancienne Union soviétique et la diaspora. Moscou (à la fois pouvoir politique et pouvoir religieux) constituerait le centre de ce monde, dont la mission serait de combattre les valeurs décadentes de l'Occident. Cette idéologie constitue un instrument de légitimation de l'expansionnisme russe et le fondement de sa stratégie eurasienne. Le lien avec le passé de l'ethnophylétisme et le présent du monde russe est évident. La foi devient ainsi la colonne vertébrale de l'idéologie du régime de Poutine.

L'autocéphalie de l'Église orthodoxe ukrainienne accordée en 2019 par le Patriarcat œcuménique a détérioré les relations avec l'Église russe. On retrouve ici des tensions déjà exprimées, lorsque le Patriarcat de Moscou a décidé de ne pas participer au Saint et Grand Conseil de l'Église orthodoxe réuni en Crète en 2016.

L'invasion de l'Ukraine le 24 février a poussé la polarisation à son paroxysme. La position ambiguë du patriarche Kirill sur la guerre et son soutien à la politique du président Poutine ont suscité de vives critiques au sein du monde orthodoxe et au-delà. Les orthodoxes d'Ukraine, qui avaient choisi de rester sous la tutelle de l'Église russe, ont également exprimé leur désapprobation.

Ainsi, la division du monde orthodoxe s'approfondit et s'étend. Certaines Églises sont d'accord avec le Patriarcat œcuménique ; d'autres, dont les pays sont trop dépendants de la Russie, soutiennent aveuglément le Patriarcat de Moscou ; d'autres encore préfèrent garder un silence complice. Pendant ce temps, l'Église russe utilise les moyens de l'État pour établir son influence sur le territoire canonique des autres Églises, en dépit des règles les plus élémentaires de l'organisation ecclésiastique de l'orthodoxie. Ses ingérences en Afrique sont présentées comme des actions punitives contre le Patriarcat d'Alexandrie pour la reconnaissance de l'autocéphalie de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine. Il est évident que, dans ces conditions, le rôle pacificateur de l'Église devient très difficile.

Qu'est-ce que cela signifie pour les débats au-delà des cercles ecclésiastiques ? Cela montre une fois de plus le rôle croissant du facteur religieux dans les grandes questions mondiales. Les idéologies s'affaiblissent les unes après les autres. La fin du communisme a laissé un grand vide dans toute une partie du monde qui vivait sous sa domination et dans d'autres populations qui avaient investi leurs espoirs en lui. La crise de la mondialisation et du libéralisme crée également de profondes frustrations et de dangereux ressentiments. Dans ce paysage d'effondrement des idéologies matérialistes, le spirituel fait un retour en force. Toutefois, ce retour peut constituer un danger, s'il ne s'exprime pas selon des approches intégrant la sagesse des traditions religieuses puisées dans l'héritage des grandes civilisations du passé.

Les erreurs de discernement, les hérésies, ne sont pas des phénomènes insignifiants qui n'intéressent que quelques clercs et quelques savants. Au contraire, elles ont des conséquences très graves pour la vie spirituelle et pour la vie matérielle. La source des problèmes est l'instrumentalisation de la religion par des acteurs qui n'ont souvent aucune foi réelle.

Les orthodoxes russes constituent une grande richesse pour l'orthodoxie et pour le monde entier. L'orthodoxie russe a offert une énorme contribution intellectuelle, spirituelle et artistique. Elle a malheureusement été victime de l'ingérence du pouvoir politique russe. L'oppression soviétique a fait des ravages, privant des générations entières des bienfaits de la foi et de la sagesse de l'Église. Le régime néo-impérial, dans son besoin de se renforcer, a puisé dans ce qui lui semblait être un capital politique précieux : le renouveau du sentiment religieux du peuple russe. Malheureusement, il a pu entraîner une partie du clergé orthodoxe sur cette voie. Surtout, elle a repris et renforcé les approches hérétiques du régime tsariste dans un contexte de mauvaise connaissance des règles ecclésiastiques, due en partie à la décadence spirituelle de la période soviétique.

Les conséquences sont très graves. Le fanatisme ethno-religieux inculqué à la jeunesse russe étouffe les perspectives de paix et de réconciliation. Le monde orthodoxe est divisé et cette fragmentation est projetée sur les pays pauvres, dont la population espérait trouver un soulagement dans la foi. Par-dessus tout, elle nuit à l'Église russe car, tôt ou tard, le peuple se rendra compte des excès d'une Église soumise à des objectifs qui n'ont rien à voir avec sa mission originelle.

Mesdames et Messieurs, chers amis,

Les spécialistes des relations internationales ont parfois tendance à ignorer ou à marginaliser le rôle et la signification du facteur religieux, authentique ou manipulé. Nous sommes cependant entrés dans une période où ce facteur devient de plus en plus important. Les théologiens et autres spécialistes des questions liées au fonctionnement des Eglises doivent sans doute s'ouvrir à d'autres perspectives et développer le dialogue avec d'autres disciplines scientifiques. Il est également important que les spécialistes des sciences sociales, des sciences politiques et des relations internationales surmontent une certaine hésitation à approfondir les questions religieuses. La compréhension d'un monde nouveau qui se forme sous nos yeux ne peut faire abstraction du fait religieux. Merci de votre attention !


Oui vous avez bien lu, il associe l'idéologie présente défendue par Poutine et Kirill à l'ethnophylétisme (ou plus simplement le phylétisme). Bref à demi-mots, il dit que Kirill est un héritétique ethnophylétiste.
On peut noter aussi que c'est aussi une dénonciation de l'instrumentatilisation de la religion au service de but nationalistes, justement par le prisme de l'idée qu'agir ainsi c'est en perdre l'universalité du message chrétien (il y aurait de meilleurs croyants que d'autres, des bons chrétiens et des mauvais selon leur pays)


sccc a écrit:
Hugues a écrit:Je l'ai cru à un moment, mais en réalité, même ça c'est du blabla.


Il s'agit vraiment de réaliser un grand dessein, similaire au dessein de la Grande Allemagne ou de la "solution grande-allemande" (großdeutsche Lösung), et marquer l'histoire de la nation russe par son nom, tout comme on se souvient de Catherine II par exemple.

Tout le reste n'est que blabla pour s'en donner la légitimité.


Hugues

C’est ridicule.
Et venant de toi c’est inquiétant.




Et je surinterprète pas du tout:
https://ec-patr.org/%cf%80%ce%b1%cf%84%cf%81%ce%b9%ce%b1%cf%81%cf%87%ce%b9%ce%ba%ce%ae-%ce%b1%cf%80%cf%8c%ce%b4%ce%b5%ce%b9%ce%be%ce%b9%cf%82-%ce%b5%cf%80%ce%af-%cf%84%ce%bf%ce%b9%cf%82-%cf%87%cf%81%ce%b9%cf%83%cf%84-2/



† BARTHOLOMAIOS
PAR LA GRÂCE DE DIEU (ΕΛΕῼ ΘΕΟΥ), ARCHEVÊQUE DE CONSTANTINOPLE,
NOUVELLE ROME ET PATRIARCHE ŒCUMÉNIQUE
À TOUS LES MEMBRES DE L'ÉGLISE
GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DU CHRIST SAUVEUR NÉ À BETHLÉEM

* * *

Très révérends frères Archevêques (hiérarque),
Enfants bien aimés (très saints) dans le Seigneur,

Aujourd'hui, la Sainte Église célèbre la naissance dans la chair du Fils éternel et Verbe de Dieu, le mystère "étrange et paradoxal", le "mystère caché depuis des siècles et des générations" (Colossiens 1, 26). Dans le Christ, la vérité sur Dieu et sur l'homme est enfin révélée, comme l'explique théologiquement saint Cyrille d'Alexandrie : " Nous étions hommes par nature, mais lui, dans ce qui est par nature, par la charité, s'est fait homme ". Serviteurs de Dieu par nature, nous sommes comme des poèmes ; serviteurs aussi, il a été serviteur, et il l'a été dans le monde naturel, quand il est devenu homme. Mais aussi le contraire, Dieu dans son essence ; les dieux et les êtres qui montent dans la nature pour la grâce ; pour les hommes ; le Fils dans sa nature ; les fils et les êtres selon la position, comme appelés à lui dans la fraternité."[1]

"Connaissez la vérité, et la vérité vous rendra libres" (Jean 1, 32). Notre Seigneur Jésus-Christ est "le chemin, la vérité et la vie" (Jean 6), il est le libérateur de l'homme "de l'esclavage de l'étranger". Il n'y a pas de vie ni de liberté sans la Vérité ou en dehors de la Vérité. Donner à notre vie le sens que nous désirons n'est pas la liberté, mais la version moderne du péché originel, l'enfermement de l'homme dans une autonomie autarcique et autosuffisante, sans sens de la vérité comme relation avec Dieu et avec nos semblables. Noël est un moment de connaissance de soi, de compréhension de la différence entre "Dieu-homme" et "homme-dieu", de prise de conscience de l'enseignement chrétien salvateur : " Nous ne l'appelons pas "homme glorifié", mais Dieu incarné "[2].

Cette année, la bonne nouvelle de Noël est accompagnée par les tambours de la guerre et le cliquetis des armes en Ukraine, qui subit les souffrances d'une invasion effrontée et injuste. Pour nous, chrétiens, toutes les guerres sont des guerres fratricides et civiles, étant, comme l'a déclaré le Saint et Grand Synode de l'Église orthodoxe, "le résultat du mal et du péché dans le monde"[3]. Dans le cas de l'Ukraine, les paroles de Saint Grégoire Palamas sur les récents conflits sanglants à Thessalonique entre chrétiens orthodoxes sont également applicables au cas de l'Ukraine, "En outre, nous nous sentons riches, car nous avons comme mère commune la sainte Église et la foi, dont le Christ est le chef, et celui qui la mène à son accomplissement, le vrai Fils de Dieu qui a bien voulu être non seulement notre Dieu, mais aussi notre frère et père. [4].

En la personne du Christ, la "récapitulation" de toutes choses a été accomplie, l'unité du genre humain et la sainteté de la personne humaine ont été mises en lumière, le chemin a été ouvert à la "ressemblance", et la paix a été révélée "qui surpasse toute compréhension" (Phil. Le Christ est "notre paix" (Eph. b, 14), et c'est à lui qu'est dédié le saint temple historique et emblématique de la "sainte paix" dans la ville de Constantine.

Notre Sauveur bénit les "artisans de paix", car "ils sont appelés à être fils de Dieu" (Matt. L'Église orthodoxe souhaite, lors de la Divine Liturgie, "la paix d'en haut" et "la paix du monde universel". " Accorde-moi cette paix et cet amour, Seigneur mon Dieu, car tu m'as tout donné ", prions en louant le Donneur de tous les biens lors de la Liturgie du Grand Royaume. Nous, qui recevons tout de Dieu, devons, en tant que privilégiés, rechercher la paix plus que les autres hommes, selon la Bible : "En ce sens, ce qui, contrairement à ce principe, est fait par les chrétiens n'est pas une accusation contre le christianisme, mais contre ceux qui agissent en violation des commandements divins.

Dans l'histoire de l'humanité, la paix entre les peuples n'a jamais été une évidence, mais a toujours été le résultat d'initiatives inspirées, de bravoure et d'abnégation, de résistance à la violence et de rejet de la guerre comme moyen de résoudre les différends, d'une lutte constante pour la justice et la protection de la dignité humaine. Leur contribution à la paix et à la réconciliation est le premier critère de crédibilité des religions. Il ne fait aucun doute que dans les traditions religieuses, il existe des motifs non seulement pour la paix intérieure, mais aussi pour la promotion et l'établissement de la paix dans la société, pour surmonter l'agressivité dans les relations entre les individus et les peuples. Ce fait est particulièrement important à notre époque, où l'on prétend que la paix sera le résultat du développement économique, de l'élévation du niveau de vie, du progrès des sciences et des technologies, grâce à la communication numérique et à l'Internet. Nous avons la certitude qu'il ne peut y avoir de paix entre les peuples et les cultures sans paix entre les religions, sans dialogue et coopération entre elles. La foi en Dieu renforce la lutte pour un monde de paix et de justice, même lorsque cet effort se heurte à des obstacles humains insurmontables. Cependant, il est inacceptable que les représentants des religions prêchent le fanatisme et attisent la flamme de la haine.

Vénérables frères et enfants bien-aimés,

Le Christ nait ; glorifiez-le, le Christ descend des Cieux ; allez à sa rencontre, le Christ est sur terre ; élevé-vous ! Suivant l'exhortation du saint prédécesseur de Notre-Dame au trône de l'Église de Constantinople, Grégoire de Naziance, le Théologien, célébrons dans la joie spirituelle l'anniversaire du Sauveur du monde, "non pas d'une manière mondaine, mais d'une manière supra-mondaine", en laissant "tout ce qui est superflu et pour le bien de la grâce, et la même chose pour le bien des autres affamés et de ceux qui ont faim et mendient pour plus de son argile et de son alliage"[5]. Nous vous souhaitons à tous de passer dans le recueillement et la louange la période des Douze Jours Saints solennels et glorieux de Noël, qui sont en effet une plénitude du temps et un rayon de lumière de l'éternité. Que l'année 2023 qui vient se révèle être, par la bénédiction et la grâce du Verbe de Dieu incarné pour nous les hommes et pour notre salut quotidien, une période de paix, d'amour et de solidarité, une véritable unité de la bonté du Seigneur.

Vie longue et bénie ! 

Noël 2022

† Bartholomaios de Constantinople
fervent intercesseur de vous tous en Dieu

 _________

[1] Cyrille d'Alexandrie, La Bible des trésors de la Sainte et Bienheureuse Trinité, PG 75, 561.

[2] Jean Damascène, Version de la foi orthodoxe, PG 94, 988.

[3] La mission de l'Église orthodoxe dans le monde moderne, D', 1.

[4] Grégoire Palamas, Sur la paix entre les hommes, PG 151, 10.

[5] Grégoire le Théologien, Sur la Théophanie, l'anniversaire du Sauveur, PG 36, 316.


Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 05 Jan 2023, 17:42

Jeu de rôle téléphoné entre Vladimir Vladimirovitch et Vladimir Mikhailovitch

http://kremlin.ru/events/president/news/70330

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede denifumi le 05 Jan 2023, 21:29

poutine qui demande une treve pour le noel orthodoxe le mec qui a bombardé l'ukraine pour noel et depuis bientot 1 an.
quel plaisir de mettre enfin en ignoré et ne plus lire les post quel pied enfin.
denifumi
 
Messages: 2045
Inscription: 19 Fév 2021, 22:40
Localisation: dtc

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 11 Jan 2023, 17:19

Surovikine, déjà démis de ses fonctions, est remplacé par Guerassimov à la direction de l'opération spéciale après juste 2/3 mois.
Guerassimov avait été remplacé à son poste de chef d'état major il y a deux jours.

C'est soit le signe que le clan Wagner déplait à Poutine.
Soit que quelque chose (une offensive?) qu'a préparé Guerassimov depuis quelques mois, il veut être celui qui le met en oeuvre.
Par ailleurs, le manque d'armement de plus en plus patent, peut précipiter cette offensive avant qu'elle soit totalement impossible face au matériel occidental.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 11 Jan 2023, 17:21

Non en ce moment, j'arrive pas à lire les mesages, j'en ai trop en retard et c'est peut-être con, mais j'estime que c'est plus honnête de les laisser en non lu plutôt que de les lire et les laisser dans le silence par la suite laissant penser que je réponds pas.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Bob Williams le 11 Jan 2023, 19:46

Dans les deux cas tu ne réponds pas, ça revient au même.
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 20631
Inscription: 26 Juil 2003, 10:04

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 14 Jan 2023, 16:19







Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 14 Jan 2023, 16:23





Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 15 Jan 2023, 01:09

Image

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 16 Jan 2023, 19:08

- Tiens si on utilisait un missile anti-porte-avions, comme on manque de missile...
- M'enfin chef, il est précis à 500/600 m... pour un porte avion ça va... mais bon là... et puis bon il est énorme, c'est beaucoup trop puissant pour la cible non ?
- On verra bien...


Image

Juin 2022, Krementchouk:
Image
Image

Janvier 2023, Dnipro: ...

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Stéphane le 16 Jan 2023, 19:45

ET pendant ce temps là, à Duabi

Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 49972
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Toma le 16 Jan 2023, 20:40

Ce n'est pas elle la ministre que je sache.
Elle n'a aucune prise de décision.

Ne verse pas dans ce genre de communication.
"The thing about quotes on the internet is that you cannot confirm their validity."

Abraham Lincoln
Avatar de l'utilisateur
Toma
is so
 
Messages: 17396
Inscription: 22 Fév 2003, 18:54
Localisation: Aix en Provence

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Bob Williams le 16 Jan 2023, 20:59

Bob Williams a écrit:Dans les deux cas tu ne réponds pas, ça revient au même.


Hugues, j'aimerais qu'on échange à propos de tout ça, mais en privé, vraiment, pas ici.
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 20631
Inscription: 26 Juil 2003, 10:04

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Stéphane le 16 Jan 2023, 21:25

Toma a écrit:Ce n'est pas elle la ministre que je sache.
Elle n'a aucune prise de décision.

Ne verse pas dans ce genre de communication.


Tu me donnes pas d'ordre, d'abord.

Et je fais ce que je veux ensuite.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 49972
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Fouad le 16 Jan 2023, 22:54

Hugues a écrit:- Tiens si on utilisait un missile anti-porte-avions, comme on manque de missile...
- M'enfin chef, il est précis à 500/600 m... pour un porte avion ça va... mais bon là... et puis bon il est énorme, c'est beaucoup trop puissant pour la cible non ?
- On verra bien...


Image

Juin 2022, Krementchouk:
Image
Image

Janvier 2023, Dnipro: ...

Hugues


C est vrai que c est moins précis que les fameuses frappes chirurgicales américaines qui elles ne font aucun mort....

Plus sérieusement après avoir tout fait pour repousser une offre de paix au début de la guerre, les Occidentaux font le nécessaire pour organiser une immense boucherie.
Les russes vont tenter de noyer les ukrainiens sous une marée de soldats qui vont se faire dégommer par dizaines de milliers grâce à des armements toujours plus puissants.
Bref faisons tout pour acculer les 2 camps à s entretuer dans une abominable boucherie tout en dénonçant ces massacres.

Bonne année Hugues.
J espère que tu as lu avec attention l interview récente
d Emmanuel Todd. Il me semble que politiquement c était ton idole (et de beaucoup d autres ici). Et bien Todd est devenu un agent du FSB si j ai bien saisi :lol:
Avatar de l'utilisateur
Fouad
 
Messages: 3088
Inscription: 09 Jan 2009, 17:59

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Stéphane le 16 Jan 2023, 23:31

Après, il suffirait que les Russes quittent l'Ukraine et tout ça serait vite fini.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 49972
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Fouad le 16 Jan 2023, 23:53

Stéphane a écrit:Après, il suffirait que les Russes quittent l'Ukraine et tout ça serait vite fini.


Vu le prix payé par les russes (30 000 tués, 100 000 blessés, une économie sous embargo) il est évident qu ils ne peuvent plus reculer. Donc l engrenage va continuer et tous les commentateurs vont pouvoir dire combien les russes ils sont méchants.
Les russes vont envoyer 500 000 gamins supplémentaires dans cette boucherie, l Otan va inonder encore davantage l Ukraine d armes et ensuite tous les faux culs viendront commenter les massacres à venir.
Avatar de l'utilisateur
Fouad
 
Messages: 3088
Inscription: 09 Jan 2009, 17:59

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Stéphane le 17 Jan 2023, 00:04

Fouad a écrit:
Stéphane a écrit:Après, il suffirait que les Russes quittent l'Ukraine et tout ça serait vite fini.


Vu le prix payé par les russes (30 000 tués, 100 000 blessés, une économie sous embargo) il est évident qu ils ne peuvent plus reculer.


Mouais, à un moment, l'entêtement ne se justifie plus. Même les américains ont fini par le comprendre en Afghanistan.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 49972
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Fouad le 17 Jan 2023, 00:56

Stéphane a écrit:
Fouad a écrit:
Stéphane a écrit:Après, il suffirait que les Russes quittent l'Ukraine et tout ça serait vite fini.


Vu le prix payé par les russes (30 000 tués, 100 000 blessés, une économie sous embargo) il est évident qu ils ne peuvent plus reculer.


Mouais, à un moment, l'entêtement ne se justifie plus. Même les américains ont fini par le comprendre en Afghanistan.


Ça n'a strictement rien à voir.
Les boomers russes considèrent que l Ukraine c est chez eux. (Géographiquement Moscou est à 600 bornes de l Ukraine, même distance que Paris-Bordeaux).

L Afghanistan c est à 12 000 km des etats-unis, et aucun lien culturel ou historique entre les 2 pays.
Et les américains sont quand même restés 20 ans sur place.

Il aurait visiblement été possible de négocier au début du conflit. Maintenant c est trop tard et c est parti pour une épouvantable boucherie.

Ce qui me dégoute c est que les anglo-saxons qui ont tout fait pour attiser le conflit ne perdront pas un soldat, eux.

Même si les russes sont animés par un impérialisme que je réprouve je constate que leur impérialisme se limite tout de même à leur étranger proche....

2022 aura marqué les 40 ans de la guerre des malouines.
Visiblement tout le monde trouve normal que ces salopards
d anglais aient fait une guerre pour assurer la main mise de la couronne britannique sur des cailloux situés à 13 000 km de Londres (et à 180 km seulement de l Argentine).
Par contre les russes devraient accepter d avoir un pantin à la solde de Washington à 600 km de Moscou.
Avatar de l'utilisateur
Fouad
 
Messages: 3088
Inscription: 09 Jan 2009, 17:59

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Toma le 17 Jan 2023, 08:40

Stéphane a écrit:
Toma a écrit:Ce n'est pas elle la ministre que je sache.
Elle n'a aucune prise de décision.

Ne verse pas dans ce genre de communication.


Tu me donnes pas d'ordre, d'abord.

Et je fais ce que je veux ensuite.



Stéphane a écrit:Tu me donnes pas d'ordre, d'abord.

dit il en me donnant un ordre :D

Stéphane a écrit:Et je fais ce que je veux ensuite

ben moi aussi, dont te donner un ordre :D :o
"The thing about quotes on the internet is that you cannot confirm their validity."

Abraham Lincoln
Avatar de l'utilisateur
Toma
is so
 
Messages: 17396
Inscription: 22 Fév 2003, 18:54
Localisation: Aix en Provence

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Stéphane le 17 Jan 2023, 09:05

Fouad a écrit:
Stéphane a écrit:
Fouad a écrit:
Stéphane a écrit:Après, il suffirait que les Russes quittent l'Ukraine et tout ça serait vite fini.


Vu le prix payé par les russes (30 000 tués, 100 000 blessés, une économie sous embargo) il est évident qu ils ne peuvent plus reculer.


Mouais, à un moment, l'entêtement ne se justifie plus. Même les américains ont fini par le comprendre en Afghanistan.


Ça n'a strictement rien à voir.
Les boomers russes considèrent que l Ukraine c est chez eux. (Géographiquement Moscou est à 600 bornes de l Ukraine, même distance que Paris-Bordeaux).
C'est la base du problème oui. Ils ont décidé unilatéralement que c'était chez eux, mais ils se heurtent à la réalité. Tels des gamins mal éduqués, ils préfèrent tout peter plutôt que de rendre ce qui leur appartient pas.

L Afghanistan c est à 12 000 km des etats-unis, et aucun lien culturel ou historique entre les 2 pays.
Et les américains sont quand même restés 20 ans sur place.
Oui

Il aurait visiblement été possible de négocier au début du conflit. Maintenant c est trop tard et c est parti pour une épouvantable boucherie.
Mais négocier quoi exactement ? Une rédition sans condition ? Une assimilation totale ? Ca aurait pas été une boucherie comme maintenant, mais au final le peuple Ukrainien serait en train de mourir à petit feu comme tout le peuple Russe, d'ailleurs.

Ce qui me dégoute c est que les anglo-saxons qui ont tout fait pour attiser le conflit ne perdront pas un soldat, eux.
Preuve de plus que la Russie ne se bat pas contre l'Otan :wink:

Même si les russes sont animés par un impérialisme que je réprouve je constate que leur impérialisme se limite tout de même à leur étranger proche....

Oui, mais à force de grandir, tout devient proche

Par contre les russes devraient accepter d avoir un pantin à la solde de Washington à 600 km de Moscou.


Si c'est la volonté des Ukrainiens, oui.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 49972
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Garion le 17 Jan 2023, 20:27

Fouad a écrit:Les boomers russes considèrent que l Ukraine c est chez eux. (Géographiquement Moscou est à 600 bornes de l Ukraine, même distance que Paris-Bordeaux).

Paris est à moins de 600km de Liège, ils ont la même langue, et une culture très proche.
Moi je dis que la Wallonie devrait revendiquer Paris :D
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 17761
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Stéphane le 19 Jan 2023, 23:02

Curieux, ils ont installé des défenses anti aériennes sur des toits à ... Moscou.

Ils ont peur de ce que va ressortir des discussions à Ramstein demain ? J'imagine bien que ça va encore donner des armements à l'Ukraine, mais pas pour attaquer Moscou.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 49972
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 20 Jan 2023, 02:16

Fouad a écrit:
Stéphane a écrit:Après, il suffirait que les Russes quittent l'Ukraine et tout ça serait vite fini.


Vu le prix payé par les russes (30 000 tués, 100 000 blessés, une économie sous embargo) il est évident qu ils ne peuvent plus reculer. Donc l engrenage va continuer et tous les commentateurs vont pouvoir dire combien les russes ils sont méchants.
Les russes vont envoyer 500 000 gamins supplémentaires dans cette boucherie, l Otan va inonder encore davantage l Ukraine d armes et ensuite tous les faux culs viendront commenter les massacres à venir.


Après il suffirait que les Russes quittent l'Ukraine et tout ça serait vite fini. ( (c) Stéphane )

Ca même le quidam de Saint Petersbourg ou de Moscou l'a compris (et a très bien compris que c'était une guerre coloniale de la Fédération de Russie, et qu'elle est seule responsable des évènements qu'elle a créé elle-même dont elle accable les autres...)

Hugues (je posterai ça demain)
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 20 Jan 2023, 02:50

En PS...
En fait, il est génial quand même le raisonnement de Fouad. Il faut éviter les guerres alors l'agresseur doit l'emporter.

L'Empire d'Autriche Hongrie doit envahir la Serbie sans conséquence (je vous renvoie d'ailleurs au parallèle assez troublant sur les raisons fantoches d'entrer en guerre que j'avais évoquée dans le sujet, ça a été aussi fantoche et truqué, fausse diplomatie etc... c'est dans le sujet cherchez ça vaut la lecture)
Le Deutsches Reich peut obtenir les Sudètes puis envahir la Pologne, puis après la Belgique, les Pays Bas et la France (et j'en passe )



Les Ukrainiens peuvent quand même décider de ne pas vivre dans l'ambiance très pluraliste de la Fédération de Russie, et de verser le sang pour cette idée... ou non?
Ils ont cette liberté ou c'est interdit, et doivent être un éternel peuple sans état, parce que, bon la guerre c'est mal ?

Il y a 160 ans, alors qu'il n'y avait aucun espoir, ils écrivaient et chantaient déjà pour leur nation
Âmes et corps, nous sacrifierons pour notre liberté

Et on voudrait qu'ils se laissent faire, aujourd'hui que leur état-nation existe, et que l'espoir est bien plus grand, puisqu'il s'agit de le péreniser à long terme..



Quant à "les faux culs viendront commenter les massacres à venir".
Mais c'est l'oeuvre de qui en fait.. La guerre qu'ils ont voulu qu'ils la fassent sur le front.
C'est indispensable les tirs de missiles sur des infrastructures civiles? Des tirs qui tombent 700 ou 800m à côté?

A force de faire cette guerre injustifiée et sale, un jour l'Ukraine finira bien par tirer sur des infrastructures civiles russes. Et j'espère qu'il n'y aura pas de ouin ouin, parce que ça sera bien mérité.
(Même si les Ukrainiens font tout à l'heure actuelle pour ne pas dans les clous de la légalité internationale, dont la Russie est sortie depuis bien longtemps - depuis 2014 en fait et même en ne comptant pas les illégalité post 2014 et ou encore celle du 24 février dernier, on peut considérer que déjà fin février, début mars c'était encore illégal en toute sorte d'endroits de l'Ukraine occupé, par toutes sortes de crimes de guerre... )

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 20 Jan 2023, 03:02

Fouad a écrit:Par contre les russes devraient accepter d avoir un pantin à la solde de Washington à 600 km de Moscou.


La réalité te rattrape et démontre le ridicule de cet argument.

Drôle de pantin, quand le marionnettiste supposé refuse ce juedi de fournir des chars d'assaut Abrams (qui auraient débloqué les Leopard 2), et que le pantin supposé se fâche contre son marionnettiste, parce que par son propre libre arbitre que vous (toi et d'autres) lui nient, il estimait que c'était essentiel à la survie de sa nation...
Drôle de pantin soit disant otanisé et cheval troyen otanisé mais qui n'avait que du matériel soviétique jusqu'aux première livraisons diverses (françaises comprises) de mai-juin.. Et qui n'a à l'heure actuel que des chars soviétiques...
Drôle de pion du jeu d'échec mondial otanien qu'on avait pas équipé du tout...

Bref l'Ukraine n'a réussi à se défendre les premiers mois que pour une seule raison: parce qu'ils ont eu l'intelligence de réformer et préparer leur armée et leur population assez admirablement à partir de bric et broc, pas grâce à l'OTAN ou je ne sais quoi...
Pour ne pas revivre 2014 où ils étaient complètement dépassé par les pseudos milices spontanées ... étrangement équipées de matériel militaire russe.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 20 Jan 2023, 03:13

The defeat of a nuclear power in a conventional war can provoke the beginning of a nuclear war (Dmitri Medvedev)

C'est bien, ils commencent à envisager la défaite... qu'ils se fassent à l'idée.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 23 Jan 2023, 19:04

"Non mais Hugues, tu n'as rien compris aux motivations profondes de cette guerre, on te dit que c'est l'OTAN ceci cela et les nazi..."

La télévision russe:




Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Stéphane le 24 Jan 2023, 08:34



Pourquoi pas
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 49972
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 25 Jan 2023, 18:59

Hugues a écrit:
Fouad a écrit:Par contre les russes devraient accepter d avoir un pantin à la solde de Washington à 600 km de Moscou.


La réalité te rattrape et démontre le ridicule de cet argument.

Drôle de pantin, quand le marionnettiste supposé refuse ce juedi de fournir des chars d'assaut Abrams (qui auraient débloqué les Leopard 2), et que le pantin supposé se fâche contre son marionnettiste, parce que par son propre libre arbitre que vous (toi et d'autres) lui nient, il estimait que c'était essentiel à la survie de sa nation...
Drôle de pantin soit disant otanisé et cheval troyen otanisé mais qui n'avait que du matériel soviétique jusqu'aux première livraisons diverses (françaises comprises) de mai-juin.. Et qui n'a à l'heure actuel que des chars soviétiques...
Drôle de pion du jeu d'échec mondial otanien qu'on avait pas équipé du tout...

Bref l'Ukraine n'a réussi à se défendre les premiers mois que pour une seule raison: parce qu'ils ont eu l'intelligence de réformer et préparer leur armée et leur population assez admirablement à partir de bric et broc, pas grâce à l'OTAN ou je ne sais quoi...
Pour ne pas revivre 2014 où ils étaient complètement dépassé par les pseudos milices spontanées ... étrangement équipées de matériel militaire russe.

Hugues


Apparemment le "pantin" a demandé et les "marionnettistes" ont obéi au "pantin"... Pas sûr que les termes soient approprié mais bon, c'est pas moi qui les ai inventés.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Fouad le 25 Jan 2023, 22:17

Hugues a écrit:
Hugues a écrit:
Fouad a écrit:Par contre les russes devraient accepter d avoir un pantin à la solde de Washington à 600 km de Moscou.


La réalité te rattrape et démontre le ridicule de cet argument.

Drôle de pantin, quand le marionnettiste supposé refuse ce juedi de fournir des chars d'assaut Abrams (qui auraient débloqué les Leopard 2), et que le pantin supposé se fâche contre son marionnettiste, parce que par son propre libre arbitre que vous (toi et d'autres) lui nient, il estimait que c'était essentiel à la survie de sa nation...
Drôle de pantin soit disant otanisé et cheval troyen otanisé mais qui n'avait que du matériel soviétique jusqu'aux première livraisons diverses (françaises comprises) de mai-juin.. Et qui n'a à l'heure actuel que des chars soviétiques...
Drôle de pion du jeu d'échec mondial otanien qu'on avait pas équipé du tout...

Bref l'Ukraine n'a réussi à se défendre les premiers mois que pour une seule raison: parce qu'ils ont eu l'intelligence de réformer et préparer leur armée et leur population assez admirablement à partir de bric et broc, pas grâce à l'OTAN ou je ne sais quoi...
Pour ne pas revivre 2014 où ils étaient complètement dépassé par les pseudos milices spontanées ... étrangement équipées de matériel militaire russe.

Hugues


Apparemment le "pantin" a demandé et les "marionnettistes" ont obéi au "pantin"... Pas sûr que les termes soient approprié mais bon, c'est pas moi qui les ai inventés.

Hugues


Même quand les faits me donnent raison à 100% tu viens la ramener...

On va résumer la situation.

Scholz et tous les allemands qui ont un cerveau en état de marche ont compris que plus cette guerre va durer plus cela va faire
grimper le prix de l'énergie et donc détruire l'industrie allemande (la locomotive économique de l'Europe). Le prix de l'énergie est quant à lui
stable aux Etats-Unis alors que plus de la moitié des principaux groupes industriels installés en Allemagne ont fait part de leur volonté de
se délocaliser à cause de l'explosion du prix de l'énergie. (et beaucoup envisagent d'aller où ? aux Etats-Unis...).
Donc Scholz a tout fait pour ne pas livrer des chars à l'Ukraine et il a parfaitement raison.
(à moins d'être un débile mental qui regarde LCI 24H/24H et à qui on raconte que le but de Poutine est d'aller jusqu'à Lisbonne, tout le monde a compris
que la Russie ne menace pas l'Allemagne ni même la Pologne- c'est plutôt cette dernière qui ne cesse de la provoquer).

Malheureusement les allemands se comportent en collabos et ont fini par céder à la pression et au chantage exercés par les américains.
(je rappelle d'ailleurs que les américains occupent toujours militairement l'Allemagne- et ont plein de bases partout en Europe).

Il faut savoir que le patronnant allemand est évidemment furieux et qu'il pèse lourd dans la vie politique allemande. Mais malheureusement
les allemands ont préféré baisser leur pantalon, se suicider économiquement que d'envoyer chier le maître américain. Mais bon quand on est
sous occupation militaire américaine et culturelle on a une marge de manœuvre réduite.

Les américains aiment tellement les européens qu'ils ont pensé à tout.
Ils ont ordonné aux européens d'envoyer tous leurs vieux chars allemands en Ukraine pour flinguer du russe pour en remplacement leur vendre plein
de chars américains. (La Pologne a commandé 400 chars abrams).
Ainsi les polonais (d'ailleurs avec du fric pris au contribuable européen) se débarrassent de vieux matos allemand pour acheter américain à la place.
Vraiment l'Europe de la défense marche formidablement bien.

Donc plus que jamais l'Europe est devenue la putain des américains (ou marionnette) et alimente une guerre contre ses intérêts avec pour conséquence d'acculer la
première puissance nucléaire mondiale. Le résultat va être formidable.

On se demande bien pourquoi la pauvre Arménie entourée de voisins aux intentions réellement génocidaires ne bénéficie pas du même élan de solidarité.
Avatar de l'utilisateur
Fouad
 
Messages: 3088
Inscription: 09 Jan 2009, 17:59

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 28 Jan 2023, 01:17



Dans le même genre de déclaration dans la même entrevue (ce n'est pas les phrases exactes, mais c'est en substance ce qui était dit):
"Qu'ils continuent à dire ça les Polonais... dans pas longtemps la Pologne va devenir voisine de la Russie, on verra si elle continue à dire ça.. sûrement qu'elle continuera à l'insuffler au sein de l'Union Européenne.. enfin si l'UE existe encore...
- [question sur cette déclaration]
- Oui, jusqu'à Kiev, jusqu'à Lvov.. oui bien sûr...
[...]
L'Ukraine a toujours fait partie de la Russie. Vous ne connaissez pas bien l'histoire, c'est loin de chez vous. La souveraineté de l'Ukraine vous y croyez mais aça n'existe pas. C'est un pays inventé par Lénine. C'est chez nous.

- Mais votre aïeul Léo disait qu'il ne faut pas sous-estimer l'âme des peuples, que Napoléon avait eu tort. N'est-ce pas l'âme du peuple qui se manifeste dans cette résistance à votre invasion ? N'y a-t-il pas une nation qui se manifeste dans cette lutte?
- On verra ce que les Ukrainiens choisiront une fois que le régime sera tombé.
[...]
Je vous inviterai à boire un café à Kiev"


Mais bon, quelqu'un disait ici en avril que nous fantasmions sur la réalité des motivations de cette guerre... :popcorn:

(Je pense que c'est rattrapable en replay - bon je l'avais déjà vu il y a quelques jours ailleurs, mais là il était plus franc encore...)

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Stéphane le 28 Jan 2023, 11:01

Historiquement, c'est plutôt la Russie qui fait partie de l'Ukraine, en fait.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 49972
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Hugues le 28 Jan 2023, 15:47



Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 9125
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Invasion de l'Ukraine par la Russie

Messagede Stéphane le 28 Jan 2023, 15:48

Oui, on est pas au point, à la défense
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 49972
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Ahrefs [Bot], Bing [Bot], Yandex [Bot] et 2 invités