La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Stéphane le 11 Déc 2016, 15:31

Comme je suis infecté par je sais pas quelle merde qui me bouche le nez, je suis pas allé le voir, encore. Donc pas d'avis, non.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 49483
Inscription: 16 Déc 2004, 23:19

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 11 Déc 2016, 15:37

Stéphane a écrit:Comme je suis infecté par je sais pas quelle merde qui me bouche le nez, je suis pas allé le voir, encore. Donc pas d'avis, non.


C'est bien, tu respectes le spectateur dénommé Autrui, tu ne lui imposes pas ta toux et autres bruits de décongestion ... :good :prost: :D

Mais tu ne seras pas récompensé.. car quelqu'un croquera et plongera sa main dans des popcorn et se servira des bonbons et des M&M's dans un paquet de bonbon bruyant quand tu iras le voir... :D :twisted:

:| :pasrond: :vieux:

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Stéphane le 11 Déc 2016, 15:45

Là où je vais, c'est bouffe non admise dans la salle. 8-)
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 49483
Inscription: 16 Déc 2004, 23:19

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 12 Déc 2016, 12:13

Hugues a écrit: Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


Silence de Martin Scorsese - Bande-annonce   Compatible plein écran


J'ai eu de nouveaux retours, et semble-t-il, ce serait vraiment le premier bon film de Scorsese sur la foi, et donc son premier très bon film (et même tout simplement premier bon ) depuis très longtemps.
Le film est comparé à ceux de Dreyer, Bergman, Bresson (*) et (ça va déplaire) Malick. En particulier, de façon récurrente, une phrase est revenue: que c'était le premier film aussi profond ou examination aussi sérieuse (le terme change selon le locuteur) sur la foi depuis The Tree of Life, et que non seulement le film est différent à chaque vision, mais en plus il réclame d'être vu plusieurs fois.
(*): (à mon avis ils s'emballent un peu)

Bon, il faudra vérifier si ces personnes sont de confiance en février.

Le film sort en Amérique du Nord le 23 décembre dans quelques salles, avant une plus grosse sortie en janvier.
Et dans nos contrées le 8 février.

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede DCP le 12 Déc 2016, 12:19

Stéphane a écrit:Là où je vais, c'est bouffe non admise dans la salle. 8-)


Excellente idée de leur part.
« Par exemple, le football, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment mourir en plein air. Ailleurs on danserait et on rirait » (Roger Nimier)
DCP
28 juin 2021 !
 
Messages: 25690
Inscription: 26 Fév 2003, 11:18

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Stéphane le 12 Déc 2016, 12:31

C'est cool, ouais. Mais bon, dans les grands complexes, c'est quand-même là-dessus qu'ils se font principalement de l'argent.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 49483
Inscription: 16 Déc 2004, 23:19

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 13 Déc 2016, 11:39

Hugues a écrit:Bon sinon personne pour donner son avis sur Une vie (uhm, d'accord faut pas rêver, ils savent pas ce qu'ils manquent) sur Premier Contact (Arrival) ?

Hugues

J'y vais jeudi soir, j'en ai eu d'excellents échos d'un pote qui a des goûts proches des miens donc je suis motivé :o (au point où je suis prêt à reporter à deux semaines le visionnage de Rogue One, ce qui pour un fan de Star Wars est un gros sacrifice :lol: )
Stéphane a écrit:C'est cool, ouais. Mais bon, dans les grands complexes, c'est quand-même là-dessus qu'ils se font principalement de l'argent.

Quel chanceux ! Mais effectivement, s'ils ne vendaient pas leur pop corn à la con, il n'y aurait probablement pas de carte illimitée.
Je me souviens encore douloureusement de mon visionnage d'À la poursuite de demain : une fille à ma gauche a mangé du pop corn pendant tout le film, cette connasse s'est même levée pendant la séance pour aller en racheter. Quand je suis sorti, j'entendais encore des crissements dans l'oreille gauche. ...:
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 23700
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Stéphane le 13 Déc 2016, 11:42

J'ai regardé F&F 7 hier. :D

Ils vont vraiment très loin dans le n'importe quoi. :good
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 49483
Inscription: 16 Déc 2004, 23:19

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 13 Déc 2016, 21:48

Selon les journalistes élus ayant eu le privilège de découvrir 15 minutes de Alien Convenant, ce serait prometteur.
Et gore.
Prometteur parce que gore, dans un sens, à en lire les tweets.

Je suis inquiet mais irrepressiblement impatient.
D'être déçu.
Ouais_supère
 
Messages: 24439
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 14 Déc 2016, 16:49

Déjà lauréat du Prix de la critique internationale à Venise,



Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher

:good :prost: :onfire:

Et ça fait même le tour du monde:

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher




Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher



Une très bonne nouvelle tant pour l'export du film, que pour le fait que, alors que le film a des entrées modestes (mais attendues) jusque là, le film attire un peu plus désormais l'attention des votants des Césars, tant sur le travail de Stéphane Brizé que sur celui de Judith Chemla.
L'année dernière, Fatima, un autre film cher à nos coeurs, mais à la promotion modeste, avait emporté le même prix avant d'emporter de multiples récompenses aux Césars, dont la plus prestigieuse.

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 14 Déc 2016, 16:54

En fait c'est une surprise puisque le film n'était pas dans les 7 préalablement nommés (mais le règlement du prix permet cela, même si c'est exceptionnel)

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 14 Déc 2016, 20:23

«J'ai vécu beaucoup de belles choses l'année dernière avec La Loi du Marché. En dramaturgie, on dirait que c'est un rebondissement heureux pour le film. C'est un beau cadeau de Noël, qui me touche personnellement, un très beau prix. De très grands réalisateurs l'ont reçu précédemment.»

Image

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 14 Déc 2016, 22:01

Je présume que Shunt doit être en train d'analyser image par image cette bande-annonce...

Dunkerque - Bande-annonce (VF)


En VO


Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 15 Déc 2016, 00:44

J'ai vu Desierto, de Cuaron frère.

J'aurais mieux fait de ne pas le faire.

Ce film joue un jeu malsain dégueulasse avec le spectateur, ne vous infligez pas ça.
Ouais_supère
 
Messages: 24439
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede horatio le 15 Déc 2016, 12:02

Ouais_supère a écrit:J'ai vu Desierto, de Cuaron frère.

J'aurais mieux fait de ne pas le faire.

Ce film joue un jeu malsain dégueulasse avec le spectateur, ne vous infligez pas ça.


J'ai eu surtout vu un film très chiant, avec un Jeffrey Dean Morgan qui nous ressort son personnage éculé de The Walking Dead.

Et puis les images de désert, ça va bien 5 minutes. :D
horatio
 
Messages: 2206
Inscription: 20 Sep 2010, 08:39

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 15 Déc 2016, 13:01

Non mais je vois bien le truc, le réalisateur veut nous mettre en empathie avec le méchant pour créer un trouble.
Du coup tu te sens mal et le cul entre deux chaises.

Intérêt ?

Nul, c'est juste pour faire le malin, genre "je fais ce que je veux du spectateur".

Qu'il aille se faire enculer.
Respectueusement.
Ouais_supère
 
Messages: 24439
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Aym le 18 Déc 2016, 18:32

http://www.20minutes.fr/culture/1982871 ... -harrelson

Ambitieux, comme projet. Faut être sûr qu'il n'y aura aucun impondérable de dernière minute, aucun gugusse qui veut avoir son quart d'heure de célébrité en déboulant nu devant une caméra, et faire plein de répétitions avant.
L'informatique n'est pas une science exacte, on n'est jamais à l'abri d'un succès
Aym
papaquintintien
 
Messages: 26059
Inscription: 18 Fév 2003, 19:05
Localisation: Toulouse

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Marlaga le 19 Déc 2016, 11:04

Aym a écrit:http://www.20minutes.fr/culture/1982871-20161218-film-plan-sequence-direct-projet-fou-woody-harrelson

Ambitieux, comme projet. Faut être sûr qu'il n'y aura aucun impondérable de dernière minute, aucun gugusse qui veut avoir son quart d'heure de célébrité en déboulant nu devant une caméra, et faire plein de répétitions avant.


C'est intéressant pour la prouesse technique comme un gars qui joue du violon avec les pieds mais est-ce que ça sert un but artistique ? J'en doute. C'est fait pour faire du buzz.
#JeSuisZemmour
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 21263
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Stéphane le 19 Déc 2016, 11:13

On a déjà vu des séries le faire. Bon, sans le plan séquence, et c'est que 26 minutes ( avec de la pub au milieu).
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 49483
Inscription: 16 Déc 2004, 23:19

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 19 Déc 2016, 18:59

Blade Runner 2049 - Bande-annonce teaser


Rappelons que du même réalisateur, Premier Contact est en salle, et que j'attends de vous lire à son sujet..

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 26 Déc 2016, 15:07

Aym a écrit:http://www.20minutes.fr/culture/1982871-20161218-film-plan-sequence-direct-projet-fou-woody-harrelson

Ambitieux, comme projet. Faut être sûr qu'il n'y aura aucun impondérable de dernière minute, aucun gugusse qui veut avoir son quart d'heure de célébrité en déboulant nu devant une caméra, et faire plein de répétitions avant.

Un plan séquence en direct ?
Attends, ça me rappelle un truc, ça... Ça se passe dans une grande salle avec une scène, des rideaux et un public... On appelle pas ça du théâtre ?
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 23700
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Stéphane le 26 Déc 2016, 15:09

:lol:
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 49483
Inscription: 16 Déc 2004, 23:19

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede heow le 26 Déc 2016, 17:13

Arrival / Premier contact :good

Derrière un faux air de film SF type "Contact" (beaucoup, trop ? de points communs) , au demeurant pas déplaisant, se cache un fond qui n'a rien à voir, l'histoire des vaisseaux extraterrestres n'étant qu'un outils pour amener une réflexion intéressante qui interroge de façon très émouvante, sans en faire trop.

C'est très bien foutu, j'ai versé quelques larmes, et vraiment je ne m'attendais pas à voir autre chose qu'un simple film de SF.

Difficile de sortir du film sans se demander si on aurait le "courage" de l'héroïne.

Pas mémorable pour la partie SF (même s'il n'y a rien de mauvais en soit, si le film se cantonait à ça il ferait juste partie de la longue liste des films SF similaires ), par contre la réflexion offerte prend aux tripes.
Image
Avatar de l'utilisateur
heow
 
Messages: 1690
Inscription: 03 Déc 2003, 01:53

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 28 Déc 2016, 19:44

:o
Et les autres et les autres hein, z'en dites quoi ?

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 28 Déc 2016, 19:59

Parti doucement, Une vie a quand même franchi les 100.000 entrées après 5 semaines d'exploitation, youhou ! Bravo, sans réelle promotion ... (Pas de JT... pas d'invitation dans des émissions à audience honorable)
Et gagne une belle sortie vidéo le 28 mars (alors qu'on aurait pu craindre le pire).

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 28 Déc 2016, 21:24

  • A voir en début d'année, le 4 janvier:

    Neruda de Pablo Larraín

    Nouvelle bande-annonce   Compatible plein écran


    Vous noterez que comme le réalisateur a un film à sujet et casting anglophone bankable (hey la Fox l'a même acheté et déjà sorti aux USA) mais complètement inane au début février, cette nouvelle bande-annonce cite ce fameux film (Jackie - pour Jacqueline Bouvier Kennedy - avec Natalie Portman). Alors même que celui là est sans doute infiniment meilleur (en tout cas il ne peut que l'être) que la production française (oui Jackie a tout d'un film américain, mais il a été tourné avec de l'argent français, principalement en France avec des petites mains françaises)

    Ca n'est pas le seul changement, l'ancienne bande-annonce est différente.


    Voilà ce que j'écrivais à son sujet en mai, ce qui avait tenté Cortese (ancienne bande-annonce inside):
    Hugues a écrit: Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


    Bande-annonce   Compatible plein écran
    "Un personnage secondaire ? Moi? Non. Non, monsieur. Parce que je vais te choper"
    "Je veux assister à ta mort. Et je vais être le personnage principal."



    Hugues


  • À ne pas voir ce même 4 janvier, le Grand Prix du Jury (on se demande pourquoi) du festival de Venise:

    Nocturnal Animals de Tom Ford

    Absolument aucun intérêt. (Sinon le numéro de Michael Shannon)
    Du maniérisme (façon Brian de Palma) pour cacher une inanité certaine.
    Je spoile le film, il le mérite bien tellement il est mauvais (enfin pas complètement spoilé, car je pourrais vraiment le faire, même si je suis tenté): deux récits en parallèle, celui d'un livre sanglant, et celui de sa lectrice, une éditrice (Amy Adams), qui vient de recevoir ce texte de son ancien amant (Jake Gyllenhaal), qu'elle a éconduit, et évidemment, en lisant le livre, elle va retomber amoureuse et espérer recoller les morceaux, y parviendra-t-elle rolala? (et rien de plus à attendre de ce côté là du récit, elle lit le livre et tombe amoureuse c'est tout...)
    Gyllenhaal joue l'écrivain éconduit et le personnage de son livre de road trip sanglant, d'où des bandes-annonces qui entretiennent la confusion, mais non les meurtres ne restent que dans le livre.
    Sinon le livre raconte comment une famille se fait attaquer sur une route en pleine nuit par une bande de malades, qui vont emmener la femme et la fille, laissant le père. Sorti de ce cauchemar, le père va essayer de retrouver sa famille, et les agresseurs, à l'aide d'un drôle de shérif (Michael Shannon).
    Je suis gentil, je ne divulgâche pas complètement la fin du livre (ni le sort de la famille, ni celui du père) ni le résultat de la tentative amoureuse de la lectrice (mais bon j'ai presque tout dit)
    Vous ressortez du film inchangé.. aucun intérêt.

    Nocturnal Animals - Bande-annonce



  • À voir peut-être le 11 janvier:

    La Grande Muraille de Zhang Yimou

    Bande-annonce   Compatible plein écran


    Depuis que j'ai eu les premiers vents de ce projet, je m'inquiète un peu... et la bande-annonce ne m'a pas aidé à ne pas continuer à le faire..

    Un blockbuster chino-américain, avec un héros américain (évidemment) (Matt Damon), mais réalisé par Zhang Yimou (mais que vient-il faire dans cette galère ?) ça laisse curieux.
    Bon le pauvre n'est peut-être qu'un alibi à un désastre, et n'a accepté de mettre son nom sur une commande dans lequel le réalisateur n'a aucun pouvoir que contraint et forcé par les autorités pour continuer à tourner d'autres films plus personnels.
    Ou peut-être est-ce un (très) bon film. On verra.
  • A ne pas voir donc le 1er février, Jackie de Pablo Larraín:




    J'ai déjà dit ailleurs (dans les pages précédentes) tout le mal que j'en pensais, mais je recommencerai, en temps voulu, si nécessaire.

    Bon ce qu'il a de bien ce film, c'est que il permet d'élaguer facilement à quels critiques il ne faut plus faire confiance tant il y a un consensus un peu absurde (88 % chez les tomates pourries par exemple) pour l'encenser.
    Bon ça n'a pas changé grand chose pour moi, la plupart qu défendaient déjà les films que je défends, ont aussi dénoncé sa médiocrité.

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 28 Déc 2016, 22:07

J'oubliais

  • A voir le 11 janvier:

    Harmonium de Kooji Fukada

    Prix du jury de la sélection Un certain regard au festival de Cannes 2016 (mais on l'avait évoqué sur le forum - cf ci-dessous - avant qu'il en soit lauréat).

    Harmonium - Bande-annonce   Compatible plein écran




    Harmonium (淵に立つ - Fuchi ni tatsu - Se tenir auprès du bord )
    de Kooji Fukada, auteur déjà du remarquable Au revoir l'été (le titre original, éh oui en français dans le texte, du film sorti au Japon sous le titre de Hotori no Sakuko - ほとりの朔子)

    Dans une discrète banlieue japonaise, Toshio et sa femme Akié mènent une vie en apparence paisible avec leur fille. Un matin, un ancien ami de Toshio se présente à son atelier, après une décennie en prison. A la surprise d'Akié, Toshio lui offre emploi et logis. Peu à peu, ce dernier s’immisce dans la vie familiale, apprend l'harmonium à la fillette, et se rapproche doucement d'Akié.

    Harmonium - Extrait #1   Compatible plein écran


    Harmonium - Extrait #2   Compatible plein écran


    Image

    Image Image

    C'est une coproduction franco-japonaise.

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Déc 2016, 00:34

Tant que j'y suis, autant aussi parler d'une comédie que j'aime beaucoup.

El Ciudadano Ilustre (The Distinguished Citizen) à sortir en France le 8 mars sous le nom de
Citoyen d'honneur

un film de Mariano Cohn et Gastón Duprat
avec Oscar Martínez

C'est le film qui a fait le plus d'entrées cette année en Argentine.
J'avais peur que personne n'ait l'intelligence de le montrer en France, mais si, cela sera bien le cas, et en plus avec un très bon distributeur.

L’Argentin Daniel Mantovani, lauréat du Prix Nobel de littérature, vit en Europe depuis plus de trente ans. Alors qu'il refuse systématiquement les multiples sollicitations dont il est l’objet, il décide d'accepter l'invitation reçue de sa petite ville natale qui souhaite le faire citoyen d'honneur. Mais est-ce vraiment une bonne idée de revenir à Salas dont les habitants sont devenus à leur insu les personnages de ses romans ?

Pour être un peu plus précis, en fait, Daniel Mantovani n'a plus écrit un livre depuis son Prix Nobel, en panne depuis 8 ou 9 ans, quand il reçoit cette invitation qu'ordinairement il refuse.

Le film vise tellement juste (à la limite on peut oublier que c'est une comédie, si il n'y avait quelques instants burlesques), le personnage de Daniel Mantovani est si bien cerné tant pas les cinéastes que par Oscar Martínez, l'acteur qui l'incarne que en repensant au film peu après l'avoir vu on a du mal à accepter que Daniel Mantovani n'existe pas. On voudrait presque que Martínez avoue "non en fait je suis Mantovani, c'est ma propre histoire qu'on a mis en scène".
Tant et si bien que le prix d'interprétation de la Coupe Volpi emporté en septembre à Venise ne pouvait que lui échoir, il n'avait pas de véritable concurrence.

D'ailleurs Daniel Mantovani est-il vraiment une fiction ? Après tout, il a sa page Wikipedia. Et n'a-t-il pas réussi à vaincre la page blanche tout récemment en publiant un nouveau roman sur laquelle l'éditeur ne rougit pas d'indiquer Prix Nobel de Littérature?

Une réflexion passionnante et intelligente sur la création artistique, sur l'inspiration, sur la célébrité, et sur les legs de la jeunesse dans une existence.

Il n'y a pas encore de bande-annonce française ou sous-titrée en français.

En revanche il y a quelques bandes-annonces sous-titrées en anglais:

Bande-annonce argentine sous-titrée en anglais   Compatible plein écran
"Je suis convaincu que ce type de reconnaissance unanime* est directement et inéquivocablement lié au déclin d'un artiste" (* le Prix Nobel )


Bande-annonce internationale (#1) sous-titrée en anglais


Bande-annonce internationale (#2) sous-titrée en anglais   Compatible plein écran


Teaser argentin non sous-titré   Compatible plein écran


Spot télévisé argentin non sous-titré   Compatible plein écran


Image Image

Hugues

PS: Bon tout ça me fait penser que j'ai encore oublié de parler d'un autre film, une autre comédie. En revanche, celui là est sorti déjà en Belgique. Mais j'ai bien peur qu'il ne sorte pas en France.
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 30 Déc 2016, 21:21

Sans doute, ou peut-être, le plus grand.



30 ans hier. Une éternité. Et un jour.


« La fonction de l’art n’est pas, comme le croient même certains artistes, d’imposer des idées ou de servir d’exemple. Elle est de préparer l’homme à sa mort, de labourer et d’irriguer son âme, et de la rendre capable de se retourner vers le bien. »

Ingmar Bergman:
« Quand je découvris les premiers films de Tarkovski, ce fut pour moi un miracle. Je me trouvais, soudain, devant la porte d’une chambre dont jusqu’alors la clef me manquait. Une chambre où j’avais toujours voulu pénétrer et où lui-même se mouvait pleinement à l’aise. Je me vis encouragé et stimulé : quelqu’un venait d’exprimer ce que j’avais toujours voulu dire sans savoir comment.
Si Tarkovski est pour moi le plus grand, c’est parce qu’il apporte au cinématographe – dans sa spécificité – un nouveau langage qui lui permet de saisir la vie comme apparence, la vie comme songe. »



Et une belle et simple joie aussi, celle de se dire que la République française avait su lui ouvrir ses bras, et en faire un citoyen français.
Au point qu'il y repose.

Comme pour se rappeler ces mots de la Ière République:
Tout étranger enfin, qui sera jugé par le Corps législatif avoir bien mérité de l'humanité [...] est admis à l'exercice des Droits de citoyen français.

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cortese le 30 Déc 2016, 21:56

C'est dommage qu'il était un peu Russe quand même. Personne n'est parfait.
Cortese
dieu
 
Messages: 33272
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 31 Déc 2016, 17:47

Image Cela peut paraitre étrange, mais il existe dans mon pays un critère très important pour les artistes : l'honnêteté. C'est ainsi qu'on a connu ou qu'on connait des gens honnêtes comme Akhmatova, Mandelstam, Boulgakov, Bella Akhmadoulina, Boulat Okoudjava, Vladimir Vissotski. Andrei Tarkovski appartenait à cette catégorie. Les équivoques, les compromis lui étaient inconnus. Il descendait d'une ancienne famille du Daghestan et était originaire d'un village nommé Tarki. Ce village a été l'un des derniers avant-postes de la résistance des Daghestanais contre le tsarisme russe. Le nom de Tarkovski vient de Tarki. Il n'a rien de russe ni de polonais. Mais par sa mentalité, par son esprit, par ses moeurs, Tarkovski était un vieux Russe. Nous avons perdu un grand ami, Je voulais tout simplement donner ces quelques renseignements sur mon ami Tarkovski, pour ceux qui aiment son art, cet art cinématographique qui risque de disparaitre. Le monde que Tarkovski a fixé sur la pellicule est unique. Ce fut peut-être le premier cinéaste à exiger du spectateur tant de concentration et de responsabilité dans son dialogue avec le cinéaste. Image
————— Otar Iosseliani, lettre du 30 ou 31 décembre 1986

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 05 Jan 2017, 18:47

(Bon je rappelle en préambule que Neruda et hélas Nocturnal Animals sont en salle depuis hier)


Exprès pour Silverwitch, pour lui souhaiter la bonne année:

The Lovers - Bande-annonce VO non sous-titrée   Compatible plein écran


Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 05 Jan 2017, 18:51

Hugues a écrit:(Bon je rappelle en préambule que Neruda et hélas Nocturnal Animals sont en salle depuis hier)


Exprès pour Silverwitch, pour lui souhaiter la bonne année:

The Lovers - Bande-annonce VO non sous-titrée   Compatible plein écran


Hugues


:oops:

Merci, Hugues !
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27780
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 12 Jan 2017, 15:59

Depuis une semaine, de retour en salle...

Police Fédérale Los Angeles (To Live and Die in L.A.) de William Friedkin

Richard Chance est un flic tête brûlée, obsédé par la traque du faussaire Rick Masters. Le jour où son coéquipier est abattu alors qu'il menait une opération en solo, Chance va peu à peu dévier de la légalité pour parvenir à ses fins et régler ses comptes...

Bande-annonce (VOSTF)


Dans une superbe restauration, très récemment achevée (c'est d'ailleurs étonnant que le tout petit distributeur français Splendor Films l'ait déjà !)
La bande-annonce ci-dessus, de très bonne facture pourtant, est à côté toute usée, délavée et tout...

Image

Image Image
Image Image


Et le vieux Friedkin:


Hugues

PS: Et sinon pour rappel en salle depuis hier Harmonium (淵に立つ Fuchi ni Tatsu), (éventuellement) La Grande Muraille (uhm). Et depuis une et deux semaines respectivement: Neruda et Fais de beaux rêves (Fai Bei Sogni). Et si ils sont encore en salle, Baccalauréat, Une vie et Le Client (فروشنده Forushande). Et éventuellement Premier Contact (Arrival).
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Kadoc le 13 Jan 2017, 03:30

Ma femme m'a emmene voir La La Land. J'aime pas les comedies musicales... :D
N'ayez pas peur de l'avenir, vous n'en avez pas.
Kadoc
gravitation, dégravitation
 
Messages: 9042
Inscription: 07 Fév 2011, 13:11
Localisation: elle est ou la poulette?

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 13 Jan 2017, 07:27

Non mais commence pas à faire chier avec ton opinion, La La Land, tu aimes et c'est tout, c'est LE FILM ÉVÉNEMENT, on en parle dans tous les 20h, les acteurs se déplacent dans toutes les émissions, les Oscars sont déjà prêts, donc arrête, merde, pour QUI TU TE PRENDS ??!
Ouais_supère
 
Messages: 24439
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 13 Jan 2017, 08:15

Ouais_supère a écrit:Non mais commence pas à faire chier avec ton opinion, La La Land, tu aimes et c'est tout, c'est LE FILM ÉVÉNEMENT, on en parle dans tous les 20h, les acteurs se déplacent dans toutes les émissions, les Oscars sont déjà prêts, donc arrête, merde, pour QUI TU TE PRENDS ??!

:D
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
 
Messages: 22440
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede von Rauffenstein le 13 Jan 2017, 10:42

Très bon To live and die in LA
Le fascisme au fait, c'était pas déjà l'histoire d'un mec en marche qui fascinait les foules avec son culte de la personnalité ?
Avatar de l'utilisateur
von Rauffenstein
ultima ratio regum
 
Messages: 46968
Inscription: 20 Fév 2003, 18:01
Localisation: Auteuil

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Sylphus le 15 Jan 2017, 12:40

En cette nouvelle année j'ai décidé de revoir la filmographie de Cassavetes.
Sylphus
 
Messages: 8789
Inscription: 19 Oct 2010, 10:11

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Sylex le 18 Jan 2017, 20:49

The amount of energy necessary to refute bullshit is an order of magnitude bigger than to produce it.
Avatar de l'utilisateur
Sylex
 
Messages: 2544
Inscription: 20 Avr 2012, 14:29

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Marlaga le 19 Jan 2017, 10:46

Quelle honte.
#JeSuisZemmour
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 21263
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Kadoc et 2 invités