La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 10 Sep 2022, 20:12

Hugues a écrit:Totalement absurde..
Incroyablement drôle.


Et des gens têtus, ça vraiment...
Têtus!



Et un film qui tient deux heures sur la chose la plus importante au monde (pour Padraic) pourquoi son ami ne lui parle plus...
Ça l'obsède, ça l'obsède...

Si en plus je vous dis que chacun a une logique bien particulière, et propre, vous avez une vague idée du voyage en absurdie.



Hugues


Meilleur acteurnpoir Colin Farell
Meilleur scénario pour Martin McDonagh

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 13 Sep 2022, 11:10

(Je me note ici que je dois voir les films de Jean Vigo.)
Ouais_supère
 
Messages: 24622
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 13 Sep 2022, 11:10

(Et de Bresson)
Ouais_supère
 
Messages: 24622
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Rainier le 13 Sep 2022, 12:41

(sans oublier Max Pecas)
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 16431
Inscription: 26 Mar 2003, 22:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 14 Sep 2022, 00:23

I am Hugues, and I approve this message




D'ailleurs, si c'est très bien de pas avoir vu X, c'est même encore mieux de pas voir la bande-annonce, pour vraiment ... tomber à la renverse...
Donc si il n'est pas trop tard, ne la regardez pas...

Hugues

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 15 Sep 2022, 16:08

Et justement, la sortie de X est confirmée en France:



M'enfin ça ne vaut pas, ça ne peut valoir le prequel qu'est Pearl

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 15 Sep 2022, 16:30



Aucun film français de Cannes 2022
Mais pour mieux humilier Cannes, non seulement un film français en compétition à la Mostra en 2022, Saint-Omer.
Mais aussi un film français dans la sélection parallèle de la Mostra en 2021 (de là à dire que même la sélection parallèle de la Mostra est meilleure que Cannes), le fameux À plein temps dont je vous avais parlé.


On soutiendra personnellement le merveilleux Saint-Omer, le vrai Lion d'Or de la Mostra (même si il n'a eu "que" le Grand Prix)

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 16 Sep 2022, 14:07



Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 18 Sep 2022, 14:33

Le film parisien, son 50e, prochainement en tournage, sera le dernier film de Woody Allen :

https://www.lavanguardia.com/cultura/20220917/8530240/woody-allen-libro-cuentos-pelicula.html

https://www.elperiodico.com/es/ocio-y-cultura/20220917/woody-allen-proxima-pelicula-ultima-75549998

La dernière histoire pourrait faire l'objet d'un film, n'est-ce pas ?

Ouais, c'est un film, bien sûr. Mais le cinéma a changé, les histoires humaines ne sont plus aussi intéressantes. Aux États-Unis, de nombreux cinémas ont fermé et le goût devient un gout de masse.

Un de ses personnages a des problèmes de mémoire et il les résout en prenant des pilules miraculeuses...

Je pensais que ce serait drôle, avec l'essor des médecines alternatives à base de plantes, si quelqu'un acquérait une mémoire prodigieuse, couplée à un état hyperactif, grâce à elles.

Et les vôtres? Allez-vous écrire d'autres mémoires ?

Je ne sais pas si j'écrirai d'autres mémoires, je ne pense pas. Mon prochain film sera le numéro 50, je pense que c'est le bon moment pour arrêter. Mon idée, en principe, c'est de ne pas faire plus de films et de me concentrer sur l'écriture, ces histoires et, bon, maintenant je pense plus à un roman, qui serait mon premier roman.

Oh! humoristique?

J'imagine qu'il y aura beaucoup d'humour parce que c'est ce qui me vient naturellement. Mais, si j'avais une idée très sérieuse, je n'hésiterais pas à faire la même chose que j'ai fait dans certains de mes films, les appels sérieux.

Votre 50ème film sera à Paris, non ?

Oui, ce sera similaire à Matchpoint, excitant, dramatique et aussi sinistre.


Hugues (jusqu'à ce qu'il change d'avis sans doute...)
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 18 Sep 2022, 19:23



Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 19 Sep 2022, 20:52

Pearl désirait être aimée du plus de monde possible.
Apparemment finalement elle a réussi:



https://www.slashfilm.com/1014457/legendary-filmmaker-martin-scorsese-is-a-big-fan-of-ti-wests-pearl-exclusive/

Image

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Sep 2022, 02:50

Hugues a écrit:Hugues (jusqu'à ce qu'il change d'avis sans doute...)



Je ne croyais pas si bien dire:

Woody Allen never said he was retiring, not did he say he was writing another novel. He said he was thinking about not making films as making films that go straight or very quickly to streaming platforms is not so enjoyable for him, as he is a great lover of the cinema experience. Currently, he has no intention of retiring and is very excited to be in Paris shooting his new movie, which will be the 50th.”


Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Sep 2022, 12:49



Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Sep 2022, 15:46

Si seulement il avait eu la Palme d'Or ...

Le Prix du jury du 75e Festival de Cannes sortira dans un mois (ça vient d'être annoncé)

Image

Et ils ont abandonné le titre français pour se contenter du titre original polonais/international..
Le titre français c'était HI-HAN. Et si vous cherchez bien, j'avais fait "hi han" au mois de mai plusieurs fois dans certains posts (pour signifier cryptiquement mon affection pour le film).

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Sep 2022, 15:53

Un des trois ou quatre plus grands cinéastes vivants, un des plus grands cinéastes de la courte histoire du cinéma
Dans un hommage insensé à son film préféré, l'un des plus grands films de l'histoire du cinéma, peut-être le plus grand.

Un remake merveilleux, à la beauté toxique, d'une inimaginable audace.
Du jamais vu. Absolument jamais vu.

EO de Jerzy Skolimowski


Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Sep 2022, 17:57

Ce soir je vous démonte un film qui sort demain (que j'aurais du démonter il y a quelques semaines déjà)

Et peut être en bonus (sinon ça sera demain ou après demain), je vous démonte un flim qui sort vendredi.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 20 Sep 2022, 21:26

Ça m'intéresse.

Je n'ai vu qu'Essential Killing de lui, que j'avais beaucoup aimé.
Ouais_supère
 
Messages: 24622
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 20 Sep 2022, 22:28

Hugues a écrit:I am Hugues, and I approve this message




D'ailleurs, si c'est très bien de pas avoir vu X, c'est même encore mieux de pas voir la bande-annonce, pour vraiment ... tomber à la renverse...
Donc si il n'est pas trop tard, ne la regardez pas...

Hugues

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


Coïncidence amusante, j'ai vu cette actrice dont j'ignorais jusqu'à l'existence pas plus tard qu'il y a quelques jours dans un film quelconque (Emma) où elle volait déjà la vedette à l'actrice principale.
Ouais_supère
 
Messages: 24622
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 21 Sep 2022, 12:58

Hugues a écrit:Ce soir je vous démonte un film qui sort demain (que j'aurais du démonter il y a quelques semaines déjà)

Et peut être en bonus (sinon ça sera demain ou après demain), je vous démonte un flim qui sort vendredi.

Hugues


Bon avec du retard et en vitesse car pas le temps


N'allez pas voir Don't Worry Darling de Olivia Wilde (qui franchement devrait se contenter d'être comédienne, même si c'est pas exactement de sa faute ici mais un peu quand même).
L'un des pires films (le pire étant un français que je démonterai en temps voulu) de la soixantaine que j'ai vus au début du mois.






C'est du déjà vu:

en gros (car bon évidemmetn la bande-annonce ne vous le montre pas pour vous créer la surprise mais... bon c'est du déjà vu cette surprise) c'est une resucée de Matrix... ou pour parler d'un grand film (et pas le globiboulga précédemment cité), d'Existenz de David Cronenberg.
Donc technique habituelle, la bande-annonce fait la promotion d'un film qui n'a rien à voir avec ce qu'on va découvrir dans les toutes premières minutes (c'est pas du tout un film sur les années 60 donc).

Pour vous spoiler (car ça le mérite bien), la madame va s'apercevoir d'étrangeté dans le monde semble-t-il parfait dans lequel elle vit (le monde parfait en gros son mari fait un métier mystérieux comme tous ses voisins, mais qui paie bien, ils ont une belle villa, ensoleillée, dans un endroit qu'elle ne save pas exactement situer, et elles s'occupent de la riche maison pendant l'absence des maris, façon Samantha dans Ma Sorcière Bien Aimée, mais sans pouvoir...)
En fait c'est pas la première à s'en apercevoir, mais bon ce qui arrive à la voisine qui a commencé à s'apecevoir que c'est étrange est un peu étrange alors ça lui met la puce à l'oreille...

Et bon, bah elle va découvrir qu'il y a des trucs bizarre, mais on va lui faire un peu le coup de Un jour sans fin, en la resetant dans son lit et lui faisant croire que c'est un rêve..

Puis elle va faire scandale à un repas avec le grand patron, et du coup il va faire un discours qui la dénonce...

Bon bref ça va où tout ça...

Bah en fait c'est des méchants bons hommes qui en ont marre de l'égalité homme-femme et qui se sont incrit à un site avec peu de place disposible, permettant d'enfermer leur compagne dans un monde où ils la dominent...
Evidemment dans ce monde quand on meurt dedans on meurt aussi en vrai (wow original).
Les maris en fait vont travailler la journée dans le monde réel pour payer de quoi se nourrir et payer l'abonnement au site, et c'est pour ça qu'ils sont si vénères quand ils comprennent pas que leur femme voit pas tous les sacrifices qu'ils font
Et le soir ils sont avec leur femme dans ce monde virtuel

Et puis pour finir d'être super original, pour enfermer les femmes dans ce monde, le dispositif ressemble comme deux gouttes d'eaux aux eyes wide open/yeux grand ouverts de Orange Mécanique (mais Warner portera pas plainte contre Warner).


Bon après c'est dans la forme assez bien réalisé par Wilde, mais c'est de l'esbrouffe inutile puisque c'est autour d'un film vide qui le sait lui même puisqu'il a tenu à booster ses entrées avec Harry Styles ... (puisqu'une certaine population ira voir n'importe quel film de merde, si il y est)

Ah et puis oui, évidemment, le film dénonce la "masculinité toxique".
On est à la mode ou on ne l'est pas.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 21 Sep 2022, 13:12

Si vvraiment vous voulez voir un film qui sort aujourd'hui...

Allez voir plutôt:

Les Enfants des autres de Rebecca Zlotowski


C'est bon, c'est même surtout très juste. Très bien vu, perçu (dans la société) et traduit (à l'écran).
Sans être un très grand film non plus.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 21 Sep 2022, 13:17

Hugues a écrit:Ah et puis oui, évidemment, le film dénonce la "masculinité toxique".
On est à la mode ou on ne l'est pas.

Hugues


Est-ce que ce film passe le Bechdel ?
C'est très important, je ne voudrais pas me male-gazer.

Merci par avance.
Cordialement
Ouais_supère
 
Messages: 24622
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 21 Sep 2022, 13:21

Ouais_supère a écrit:
Hugues a écrit:Ah et puis oui, évidemment, le film dénonce la "masculinité toxique".
On est à la mode ou on ne l'est pas.

Hugues


Est-ce que ce film passe le Bechdel ?
C'est très important, je ne voudrais pas me male-gazer.

Merci par avance.
Cordialement


Toutafévidemment.
En vous remerciant.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 21 Sep 2022, 13:22

Serviteur, Monsieur.
Ouais_supère
 
Messages: 24622
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 21 Sep 2022, 13:34

Hugues a écrit:c'est une resucée de Matrix... ou pour parler d'un grand film (et pas le globiboulga précédemment cité), d'Existenz de David Cronenberg.


J'aurais très bien pu dire aussi The Truman Show ou Tron.
Mais bon il n'empêche qu'il n'y aurait toujours qu'un très grand film parmi les 4..

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 21 Sep 2022, 13:58

ExistenZ :prost:
(Pas vu...)
Ouais_supère
 
Messages: 24622
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Rainier le 21 Sep 2022, 14:28

Hugues a écrit:Dans un hommage insensé à son film préféré, l'un des plus grands films de l'histoire du cinéma, peut-être le plus grand.
Hugues


Au hasard Balthazar :??: :eek: :eek:
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 16431
Inscription: 26 Mar 2003, 22:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 22 Sep 2022, 18:16

Mystère, mystère*...


Synopsis français actuel:
Le monde est un lieu mystérieux, surtout vu à travers les yeux d'un animal.
Sur son chemin, EO, un âne gris aux yeux mélancoliques, rencontre des gens bien et d'autres mauvais et fait l'expérience de la joie et de la peine, mais jamais, à aucun instant, il ne perd son innocence.


Synopsis international actuel:
EO, a grey donkey with melancholic eyes and a curious spirit, begins his life as a circus performer before escaping on a trek across the Polish and Italian countryside in a journey marked by absurdity and warmth in equal measure. Legendary filmmaker Jerzy Skolimowski directs one of his most free and visually inventive films yet, placing the viewer directly in the heart and mind of the four-legged protagonist.


Synopsis international en avril et mai:
The world is a mysterious place when seen through the eyes of an animal. EO, a grey donkey with melancholic eyes, meets good and bad people on his life’s path, experiences joy and pain, endures the wheel of fortune randomly turn his luck into disaster and his despair into unexpected bliss. But not even for a moment does he lose his innocence.


Synopsis français avant avril :
L'histoire d'un âne nommé Baltazar, qui commence dans un cirque polonais et se termine dans un abattoir italien.


Synospsis international avant avril:
The story of a donkey named Baltazar, beginning in a Polish circus and ending in an Italian slaughterhouse, is a bitter but also warmly humanist paraphrase of a "road movie". It is a panopticon of human behaviour towards a defenceless animal, a suggestive picture of social relations and cultural changes taking place in the modern world.


Hugues (*ou pas)
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 22 Sep 2022, 19:30

Rainier a écrit:
Hugues a écrit:Dans un hommage insensé à son film préféré, l'un des plus grands films de l'histoire du cinéma, peut-être le plus grand.
Hugues


Au hasard Balthazar :??: :eek: :eek:


L'arbre des coupes de merveille.
Ouais_supère
 
Messages: 24622
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 22 Sep 2022, 20:29

Je vous l'ai dit (si si lisez mon texte), que je défendais pour une fois, incroyablement un film de Alejandro González Iñárritu?

Eh bien c'est vrai.. la preuve...:

Bon par contre je me demandais comment ils allaient pouvoir faire la promo d'un film si étrange...

Eh bien... voilà la réponse..

Ah par contre I'm the Walrus est pas dans le film... (du calme Cyril, donc)

Bardo: Falsa Cronica de Unas Cuantas Verdades (Bardo: Fausse Chronique d'une Poignée de Vérités) de AGI


Tout ça n'a évidemment rien à voir avec le film et sa grande vulnérabilité personnelle. Mais comme AGI est réputé pour ses tours de force, la bande-annonce le laisse croire...
Pour une fois qu'il fait quelque chose de plus intime.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 22 Sep 2022, 22:40

Sinon, Woody il aurait pu un peu mieux choisir son casting parisien:
Valérie Lemercier, Niels Schneider, Elsa Zylberstein, Lou de Laâge et Melvil Poupaud

Y a au moins deux noms qui me font aller au film à reculons...

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 22 Sep 2022, 23:35

Ah et puis le 19 octobre est une incroyable journée de sortie parce que ....

Chef d'oeuvre!
Image



Non que ce soit une surprise, on savait le film en cours de restauration (merci pour le carnet de chèque, Orange* ! ) ... puis on avait su la restauration terminée... Des chanceux même l'avaient vu.
Mais bon c'est tout de même quelque chose de découvrir que c'est si proche.

Hugues
*: éh oui, car c'est bien un film français... comme beaucoup pour de films de cinéastes du cinéma mondial...
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 23 Sep 2022, 00:11

L'autre film que je souhaitait démonter et qui sort dans le monde entier à 9h ce matin c'est vous le devinez vu l'heure, un film Netflix.


Ca s'appelle Athena.
C'est un film français, par un fils de Costa Gavras, Romain Gavras.


Deux choses à dire rapidement sur le film.

Esthétiquement c'est sans doute une réussite... En quelque sorte, c'est un des rares cinéastes qui a probablement assimilé ce qu'était Mad Max Fury Road. Bien des étrangers qui ont vu ce film avaient ce sentiment.
Il y a des idées parfois géniales de mise en scène... (je ne vais pas dire à quelle idée je pense)
Mais en gros ce film est filmé comme une guerre de la Grèce Antique.

Mais sur le fond c'est une grosse daube. Sans doute parce que Ladj Ly est au scénario...

Alors en bref, ça a le culot d'affirmer une croyance (et vous savez ce que je pense des croyances): qu'il en suffirait de peu pour qu'une guerre civile éclate dans le pays...
(en spoilant ce qu'on découvre au bout du film si vous voulez en sept mots
Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
)


Mais, qu'il en suffirait de peu, ça nous l'affirme sans nous le démontrer.... Ca nous sort un engrenage dont justement il manque des engrenages, dans la démonstration.
Et l'on voit à un moment du film (vers la fin) s'afficher à la télévision "guerre civile en France". Sans que rien ne nous ait prouvé que ce résultat ait la moindre crédibilté

Or... je rappelle, une guerre civile est une guerre entre deux légitimités... deux vérités parallèles, qui s'affrontent, à défaut d'arriver à se départager...

Or dans le film quelle est la légitimité qui peut se mettre en face de la République Française aucune... Rien...
On ne voit que des émeutes, le film ne montre que des émeutes, qu'on peut à demi comprendre (et à demi dénoncer).
Mais une émeute, ce n'est pas une légitimité.

A quelle légitimité s'attacheraient l'autre partie, quel discours. Aucune, aucun.

Donc le propos est complètement absurde et foireux, rempli de raccourci.
Par contre, évidemment, le fim est impressionnant, de force et de trouvailles. Mais c'est vide, ça tourne à vide.

Tout aussi foireux la psychologie de certains personnages qui mue en quelques instants...

Bref...

A voir peut-être pour les trouvailles esthétiques, mais quelle pensum et quelle nullité sur le propos.



Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 23 Sep 2022, 00:20

PS: Pour dire l'efficacité de la mise en scène... A la fin en quelque sorte de ce que j'appellerais le premier chapitre du film, qui met en place les évènements, il y a un plan qui est le point d'orgue de tout ce qu'on a vu jusque là (et qui est dans le même genre mais en encore mieux)...
Et la salle a applaudi pendant le film cette idée de mise en scène, cette fresque qui apparait devant nos yeux (sans que les personnages soient conscients qu'ils la forme)

Edit: En fait c'est à la fin de cette scène là que ça a applaudit

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Dervi le 23 Sep 2022, 09:07

Hugues a écrit:Ah et puis le 19 octobre est une incroyable journée de sortie parce que ....

Chef d'oeuvre!
Image



Non que ce soit une surprise, on savait le film en cours de restauration (merci pour le carnet de chèque, Orange* ! ) ... puis on avait su la restauration terminée... Des chanceux même l'avaient vu.
Mais bon c'est tout de même quelque chose de découvrir que c'est si proche.

Hugues
*: éh oui, car c'est bien un film français... comme beaucoup pour de films de cinéastes du cinéma mondial...


Je recommande chaudement aussi, j'avais vu ce film à la cinémathèque française (ainsi que Three Times et Poussières dans le vent du même réalisateur). Rien que la scène d'ouverture qui suit une femme au ralenti dans une ambiance de musique électronique, c'est beau ! En espérant que ce ne sera pas qu'une sortie parisienne.

Pourquoi une restauration ? Le film n'a qu'une vingtaine d'année.
Dervi
 
Messages: 1647
Inscription: 21 Déc 2009, 13:04

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Rainier le 23 Sep 2022, 18:42

Ouais_supère a écrit:
Rainier a écrit:
Hugues a écrit:Dans un hommage insensé à son film préféré, l'un des plus grands films de l'histoire du cinéma, peut-être le plus grand.
Hugues


Au hasard Balthazar :??: :eek: :eek:


L'arbre des coupes de merveille.


C'est une contrepèterie ?
J'ai pas trouvé !
L'abeille découvre des merdes ????
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 16431
Inscription: 26 Mar 2003, 22:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 23 Sep 2022, 21:22

Quelle bonne nouvelle!
Pour la France, et pour ce bel et grand film....
(en salles le 23 novembre)







Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 23 Sep 2022, 21:28

Hugues a écrit:Si vvraiment vous voulez voir un film qui sort aujourd'hui...

Allez voir plutôt:

Les Enfants des autres de Rebecca Zlotowski


C'est bon, c'est même surtout très juste. Très bien vu, perçu (dans la société) et traduit (à l'écran).
Sans être un très grand film non plus.

Hugues





Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 26 Sep 2022, 15:35

Je m'y prends un peu avant...

Parce que... même si mon sentiment est mitigé, j'incite à voir le film...

En préambule je vais rappeler que j'avais trouvé infâme Jackie de Pablo Larrain (j'étais malheureusement dans la minorité...)
Mais c'était à raison, puisque le film suivant Spencer persistait tellement plus encore dans les mêmes travers que cette fois, ils étaient apparents à tous et que le film repoussait pratiquement tout le monde (qui avait eu raison avant tout le monde lalalère)
D'ailleurs, avant même de savoir que le film était si mauvais (il n'avait eu encore aucune projection), j'avais été fort content que le hasard de l'emploi du temps l'année dernière rende impossible que je voies la projection ce dernier film, je pressentais la perte de temps (et si j'avais tort, j'attendrai la sortie sur Amazon Prime, puisque c'était son sort en France - pas forcément dans beaucoup autres pays). Vous vous doutez que je n'ai jamais mis lecture sur Amazon Prime.


Cette fois il ne s'agit pas de Larrain (comment a-t-il pu se perdre autant, d'ailleurs, comment le cinéaste qui fit le merveilleux Neruda, ou le saisissant El Club a pu s'enfoncer dans de tels égarements).

Il s'agit d'Andrew Dominik, aux films fort espacés. Qui se fit un nom avec L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford

Et de Blonde, film à la production assez étrange puisque quelques années après l'annonce du film, et même quelques années après la fin de son tournage, dont la production a été financée par Netflix (il faut distinguer cela d'une production Netflix), ne sortait pas, comme bloqué dans des limbes... avec toute sorte rumeur sur un résultat impossible à assumer pour Netflix, ou à sortir... (soit le film était mauvais, soit il n'était pas puritainement correct)

Et puis soudainement, mi-juin, surprise inattendue, tout semblait se débloquer ...




Avant le mois d'après une bande-annonce quelques heures ou jours après l'officialisation de sa présence à la Mostra :





Alors qu'en dire..

C'est un film complètement halluciné, peut-être plus encore que Bardo: fausse chronique sur une poignée de vérités (et pourtant vous verrez Bardo est complètement hallucinatoire, tant ce sont des bouffées d'imagination qui surgissent sans cesse de l'esprit du narrateur), alors même que au contraire de Bardo c'est le récit d'évènement réel.

Ci-dessous je pense à Jackie comme exemple mais en réalité, une comparaison encore plus correcte serait de le comparer à Inland Empire de David Lynch (ou mais je ne l'ai pas vu vous l'avez compris, à ce qu'espérait créer en le ratant complètement, Larrain avec Spencer ... bref à l'intention plutôt qu'au résultat)
Un film d'horreur sur une vie...

Le film est assez brillant pour parvenir à nous convaincre qu'il nous met en scène la perception du monde tel que traversé par Norma Jeane Baker, alias Marylin alias Ms. Monroe, jusqu'à la dissociation totale du corps, Marylin et de l'âme Norma.

Je continue en recopiant des mots que j'ai écrit quelques minutes après l'avoir vu..

-=-=-=-=-

Eh bien, Dominik parvient à faire plus écoeurant, halluciné ou stylisé (on choisira le terme qu'on veut) que Jackie...

En principe donc c'est pas bon signe du tout...

Sauf que il y a quelque chose qui se passe dans ce film, d'un peu surnaturel, Ana de Armas crée quelque chose qui tient de la réincarnation ou du reenactment.

Bref, c'est très troublant et le point de vue sur Norma Jean Baker semble de plus d'une relative justesse (ou en tout cas il est intéressant).

Et en fait c'est troublant au point qu'en plusieurs scènes (par exemple le plateau de Certains l'aiment chaud, avec un Wilder assez credible) on ne sait pas si c'est une scène du film ou une récréation (bon ils mettent Armas face aux acteurs d'époque ... Mais qu'on ne sache plus si l'on voit Monroe ou Armas, jusqu'à ce que la scène s'interrompe sur un raté c'est pour le moins étrange)

Et je ne parle pas de singer, il n'y a rien de pire (cf la "grande" actrice Natalie Portman héhé), non c'est juste qu'en créant une incarnation différente de l'originale Armas fait tout de même perdre au spectateur tout repére sur l'originale. On oublie l'originale pour ne croire qu'en le personnage créé par Armas.
Et donc Armas devient Marylin, puisqu'on a oublié cette dernière. C'est étrange, c'est troublant, c'est surnaturel.

Je me demande en revanche ce qu'ils comptent faire du film chez Netflix car il est pas vraiment promouvable pour les Oscars... Bon nombre de scènes de nus (pas trop de notre point de vue, mais du point de vue américain, certainement)... Parfois de coït...
Et il y a même une scène de fellation qui risque de devenir légendaire... De la maniere dont elle est filmée...

Enfin bref écoeurant mais étonnant... Et incroyablement troublant.

En tout cas Dominik semble (inconsciemment ?) suivre toujours la même veine: des êtres qui tiennent un rôle malgré eux.

-=-=-=-=-

En somme le film est passable il peut ne pas repousser ou si on aime la Chantilly, et le sucre, et qu'on est pas facilement écoeuré, il peut même contenter...
Disons que c'est une overdose d'effet et de kaléidoscope pour ne pas un peu énerver, trop de démonstration tue la démonstration...

Mais il permet la survenue (comme parfois au cinéma) d'un évènement surnaturel, ici une réincarnation, et peut être qui sait de donner la voix à une morte, comme le film lui avait permis de prendre possession du corps d'Armas pour la durée du tournage. Une voix extrêmement émouvante.


C'est je le répète extrêmement troublant, et pour cela, rien que pour cela le film mérite d'être vu.

Ca sort mercredi matin à 9h sur Netflix.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le Hier, 01:52



Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le Hier, 14:55

:good

De façon certes un peu plus anecdotique, ne pas oublier non plus l'imminence de la sortie de Halloween Ends (le trailer est infâme mais c'est juste pour illustrer) :

Ouais_supère
 
Messages: 24622
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le Aujourd'hui, 16:11

Je pensais en avoir parlé ici ...

Eh non...

"Je viens de perdre deux heures de ma vie à coup de violons..."

C'est peu ou prou mon SMS après le deuxième étron de Florian Zeller il y a quelques semaines..

"et de self appitoiement..." j'ajoutais dans un autre...


Le lendemain voyant le titre d'un des quotidiens professionnels reprenant le titre du film, je prenais d'ailleurs une photographie ... avec ces mots

"Maudit correcteur automatique, ils ont mal orthographié The Shit"


Le film classé derniers des moyennes critiques selon les mêmes quotidiens ...

Je vous présente...

The Son de Florian Zeller
Etron monumental sur la dépression et spoiler qui n'en est pas, le suicide... (voilà même pas besoin de le regarder).

Seule (comme souvent, elle a du talent sans doute) Vanessa Kirby arrive à être honorable et pas nulle à chier comme ses célèbres compagnons Jackman et Dern (et le gamin aussi est à chier évidemment) dans ce film... on est un mauvais directeur d'acteur ou on ne l'est pas...

Ah et puis, Florian vous fera même croire que le fils n'est pas mort quand il se sera suicidé... Ouin ouin que serait-il devenu si il s'était pas suicidé, je souligne au fluo, ouin ouin, il faut pleurer, c'est triste comme film c'est écrit sur l'affiche...
Ah et puis non en fait il est pas vivant il est mort, mais c'était pour vous montrer que c'était triste qu'il soit plus là rolala...



À éviter en salle en mars prochain (le précédent aussi il fallait l'éviter, mais cette fois, ceux qui l'ont encensé à tort, notre décoiffé national numéro 2, se réveillent [que je suis condescendant!])

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 8693
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Précédente

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Stéphane et 2 invités