La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 17 Juil 2021, 16:27

Seront aux palmarès ce soir par ordre alphabétique les films de :

Léos Carax
Julia Ducournau
Asghar Farhadi
Ryusuke Hamaguchi
Justin Kurzel
Navid Lapid
Joachim Trier
Apichatpong Weerasethakul

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 17 Juil 2021, 19:26

Hugues a écrit:Seront aux palmarès ce soir par ordre alphabétique les films de :

Léos Carax
Julia Ducournau
Asghar Farhadi
Ryusuke Hamaguchi
Justin Kurzel
Navid Lapid
Joachim Trier
Apichatpong Weerasethakul

Hugues


Faut croire que j'étais bien informé....

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 17 Juil 2021, 20:32

Un héros aura sans doute le Grand Prix du Jury.
Et Titane la Palme d'Or (mais ils ont bu)..

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 17 Juil 2021, 20:41



Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 17 Juil 2021, 23:20

J'ai pas encore vu Titane mais Grave était vraiment très bon, donc content pour Julia Ducourneau.
Ça change des films de nuques des frères Dardennes.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 23346
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede cétérouge le 18 Juil 2021, 18:32

Pff film à pitch un peu convenu quand-même, Grave, comme en fait partout maintenant (Lanthimos)
cétérouge
 
Messages: 2460
Inscription: 24 Mar 2003, 04:58

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede horatio le 19 Juil 2021, 09:41

cétérouge a écrit:Pff film à pitch un peu convenu quand-même, Grave, comme en fait partout maintenant (Lanthimos)


Je m'attendais à quelque chose de bien glauque, vu les commentaires que j'ai pu voir sur ce film, et au final j'ai été assez déçu. Dans le malsain je préfère les films de Gaspar Noé.

Sinon vu "Cherry" hier soir; Belle claque. Formidable Tom Holland dans un rôle de toxicomane suite à un syndrome post traumatique. La "petite" Ciara Bravo y est aussi exceptionnelle. :good
horatio
 
Messages: 2192
Inscription: 20 Sep 2010, 08:39

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cortese le 19 Juil 2021, 11:10

Je crois que ma motivation pour aller au ciné approche dangereusement de zéro.
Cortese
dieu
 
Messages: 32702
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Juil 2021, 18:59

Onoda vaut vraiment le coup d'aller au cinéma demain (surtout que une partie non négligeable salles qui passent le film, sont des salles qui vont sans doute limiter à 50 par séance) pour que le pass sanitaire ne soit pas nécessaire.
Un film assurément meilleur que la Palme d'Or.

Fin 1944. Le Japon est en train de perdre la guerre. Sur ordre du mystérieux Major Taniguchi, le jeune Hiroo Onoda est envoyé sur une île des Philippines juste avant le débarquement américain. La poignée de soldats qu'il entraîne dans la jungle découvre bientôt la doctrine inconnue qui va les lier à cet homme : la Guerre Secrète.
Pour l'Empire, la guerre est sur le point de finir. Pour Onoda, elle s'achèvera 10 000 nuits plus tard.


Hugues a écrit:Mercredi prochain...

Un très très grand film (meilleur que la plupart des films en compétition à Cannes, mais ce n'est pas nouveau que le sélectionneur fait des choix absurdes) :




Et Un héros est suffisamment extraordinaire pour que j'encourage à le faire quand il sortira à la fin décembre.
C'est pas tous les jours que je compare un film à Barry Lyndon (ça n'arrive même jamais)


Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Juil 2021, 19:11

Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Toma le 20 Juil 2021, 19:44

C'est bien beau tout ça, mais fait pas oublier que demain sort le 1er volet de Kaamelott :lol:
"The thing about quotes on the internet is that you cannot confirm their validity."

Abraham Lincoln
Avatar de l'utilisateur
Toma
is so
 
Messages: 17107
Inscription: 22 Fév 2003, 19:54
Localisation: Aix en Provence

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Juil 2021, 19:59



Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Juil 2021, 20:03

Toma a écrit:C'est bien beau tout ça, mais fait pas oublier que demain sort le 1er volet de Kaamelott :lol:


Ca tout le monde le sait... :D

Hugues ( je préfère signaler un truc que vous auriez manqué que un truc qui n'aura pas de problème pour remplir les salles parce que très connu ou très accompagné de publicité)
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cortese le 20 Juil 2021, 20:58

:good
Cortese
dieu
 
Messages: 32702
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Juil 2021, 21:55



https://www.lesechos.fr/weekend/cinema-series/onoda-10000-nuits-dans-la-jungle-la-guerre-en-solitaire-1333507

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 21 Juil 2021, 23:30













Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 25 Juil 2021, 21:39

Pour vous donner un idée de l'ensemble des incroyables retours que reçoit Onoda depuis mercredi (et qu'il recevait déjà avant sa sortie)...

Allez jeter un oeil sur le compte de Nicolas Anthomé, producteur du film, qui tente de recenser les plus intéressant:

https://twitter.com/NAnthome/

Le distributeur s'est cru obligé de faire ce genre d'image pour la promotion en ligne du film..
Mais pour une fois, c'est tout à fait justifié:

Image

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


C'est à mon sens dans les 3 meilleurs films 2020-2021 vus depuis 12 mois (et j'en ai vu un bon nombre de bon films)..
C'est parce que les deux autres qui l'accompagnent et le devancent peut-être légèrement sont tout à fait exceptionnel, qu'il n'est pas tout seul tout en haut. Mais en d'autres années il aurait été seul en haut et de loin.


La scène de la rédition en particulier entre sans doute parmi les plus grandes scènes de toute l'histoire du cinéma.
Un scène pourtant si simplement mise en scène... Mais absolument renversante.

Qui rappelle une autre scène, l'ultime scène d'un film, dit, "de guerre" (mais en était-ce un, tout comme Onoda en est-il un?) une des plus grands scènes là aussi de l'histoire du cinéma dans un des plus grands films de l'histoire du cinéma, dont j'évoquerai peut-être le nom quand quelqu'un voudra en discuter après vu Onoda.. (je ne veux pas influencer la réception)

D'ailleurs, même si c'est inconscient ou involontaire, et ça n'a pas été dit, à mon sens Onoda emprunte beaucoup à ce même film...


Donc je le répète, allez le voir, il n'y a pas mieux à voir en ce moment et sans doute avant des mois (et plus longtemps, des années peut-être si il n'y avait les deux autres films).




Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


Hugues
PS: Et en complément le témoignage indirect d'un proche, qui m'a dit être arrivé extrêmement fatigué devant le film, et se disait qu'il ne tiendrait jamais le temps du film... et qui a été absorbé tout au long, au point qu'il fut étonné que tant de minutes se soient écoulées.
Et on trouve des témoignages similaires:
Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cortese le 25 Juil 2021, 23:18

Quoi, ça rappelle "Duel dans le Pacifique" ?
Cortese
dieu
 
Messages: 32702
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 28 Juil 2021, 18:02

Presque 2 ans après que je l'aie vu (et donc je m'en souviens assez vaguement), Babyteeth de Shannon Murphy arrive en salle en France ce mercredi sous le nom de Milla, après avoir été plusieurs fois reporté (la dernière sortie prévue était en décembre je crois)

Milla (Babyteeth) de Shannon Murphy


Milla n'est pas une adolescente comme les autres et quand elle tombe amoureuse pour la première fois, c'est toute sa vie et celle de son entourage qui s'en retrouvent bouleversées.

Pour l'anecdote le film a eu 9 prix à ses Césars locaux australiens mais s'est contenté à la Mostra d'un prix Marcello Mastroianni du meilleur espoir pour le jeune homme qui joue un des rôle secondaires dans le film.


J'ai plutôt un bon nombre de réserves sur le film (quelques procédés peu nuancés pour tirer les larmes, qui ne semblaient pas gêner beaucoup de gens, ce qui m'étonnait un peu, des clichés attendus - d'ailleurs on le voit dans la BA, c'est monstrueux de clichés et de cris cette BA, ça donne envie de vomir, le film est quand même pas à ce point là, il est plus digne, nuancé que ça...) mais malgré toutes ses maladresses, c'est pas si mal, c'est honorable...

Mais pour voir quelque chose de vraiment hors du commun je rappelle c'est Onoda...

Aucun doute là de ne pas perdre son temps (contrairement peut-être à Milla, que je vous propose juste en complément - pour aider le film victime d'une mauvaise BA) puisque ce n'est pas qu'un bon film.. même pas un très bon film, c'est un immense film, un chef d'oeuvre.

Hugues

Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Feyd le 10 Sep 2021, 21:23

Hugues a écrit:PAs forcément les films les plus anciens.

Par exemple Mean Streets, sorti avant Taxi Driver est de la perte de temps, malgré une fausse réputation
(bah oui certains cherchent des traces du génie de Taxi Driver dans Mean Streets... quête assez vaine)


En gros, pour résumer, Scorsese vole un peu sa réputation... certains bons (mais pas plus que ça) cinéastes ont la chance de faire par hasard un ou deux très grands films ... bah c'est le cas, il en a fait deux .. le reste n'est pas extraordinaire et assez oubliable (à part deux trois films sympathiques dont on pourra quand même discuter)... Et sous une autre signature cela aurait été probablement beaucoup plus déconsidéré.

Un peu comme Spielberg à force de hasard (loi des grands nombres) a réussi à faire un ou deux très grands films, sans être rien de mieux qu'un bon/moyen cinéaste..

Hugues


J'ai vu Mean Streets et en effet, ce film est très chiant et sans intérêt.
Avatar de l'utilisateur
Feyd
Harkonnen
 
Messages: 13183
Inscription: 01 Sep 2005, 18:35
Localisation: Giedi Prime

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 14 Sep 2021, 15:43

Bon y a plein de choses à raconter dans les jours et semaines à venir...

Mais on va commencer par le plus urgent.

Dune... c'est d'un sans intérêt vertigineux... (bon je le savais avant, quelque peu vu que j'avais prévu d'arriver 15 minutes en retard... pour sacrifier le début du film, plutôt que de sacrifier la fin du film précédent)
Qui rend même le mauvais film de Lynch intéressant c'est dire!


Dans Blade Runner 2049, aussi raté soit le film, il y avait quelque chose d'un minimum personnel ...

Là, le film ne sort jamais de la bible de Frank Herbert, c'est un fan service, rien d'autre... Pas une séquence, une scène inattendue, une mise en scène qui surprendrait, une idée dont on pourrait se dire "avec un autre cinéaste ce serait différent". Non rien...

C'est un film de producteur et de studio, pas de cinéaste. Il s'agit de lancer une franchise qui durera (c'est mon avis) bien plus longtemps que la trilogie annoncée, et donc on fait du fan service complètement vide. On reste sur les rails des studios.

Warner a trouvé son Star Wars, alleluia! (bref on s'en fout COMPLETEMENT)


Ah truc amusant... je commençais à me marrer de la façon de se tenir de Chalamet et de me moquer de la direction d'acteur de Villeneuve qui lui avait surement dit "pour faire plus masculin, pour faire plus fort, écarte les pieds à 70° et serre les poings..."

Et puis à un moment un des personnage dit à Paul (ou sa mère) je sais plus... "il a la façon de se tenir de l'Elu" (et je me suis dit "ah merde c'est une connerie d'Herbert ça encore..." )
N'empêche c'est d'un ridicule.

Hugues

PS: Parait-il que l'obsession de Villeneuve c'est l'impossiblité d'échapper à son destin.. bah là c'est plutôt l'impossibilité d'échapper à la bible... :D
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 14 Sep 2021, 15:56

Mentions favorables (au sens de ça se laisse regarder sans être extraordinaire... mention neutre quoi disons...) en revanche à :
- Halloween Kills (20 octobre)
- Last Night in Soho (27 octobre)
- et peut-être même (je décante encore) à Le Dernier Duel (13 octobre)

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 14 Sep 2021, 16:26

Allez pour illustrer:

Dune




Halloween Kills



Last Night in Soho





Le dernier duel

(bon en fait elle défie aucune nation, c'est juste que la bande-annonce qui en est persuadée hein.. )

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 14 Sep 2021, 21:48

Hugues a écrit:Mentions favorables (au sens de ça se laisse regarder sans être extraordinaire... mention neutre quoi disons...) en revanche à :
- Halloween Kills (20 octobre)
- Last Night in Soho (27 octobre)
- et peut-être même (je décante encore) à Le Dernier Duel (13 octobre)

Hugues


Haha, tous ceux qui l'ont vu ont trouvé ça nul, j'aurais dû me douter que ça cachait quelques (neutres) qualités. :D

J'avais été déçu par le précédent épisode de mémoire, mais il n'en reste... rien !
Ouais_supère
 
Messages: 23961
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 14 Sep 2021, 22:25

Les mêmes qui sont impardonnables avec Halloween Kills trouvent des qualités immenses à Dune ou Le Dernier Duel, qui, de qualité, n'en ont pas ...

Moi j'ai pas vu de différences de qualité fondamentale entre ces films, je les mets tous dans le même coin.. du "se laisse regarder, vite oublié"

Il faut être sévère avec les films (parce que la vie est trop courte)... mais avec la même constance, et là inutile d'être plus impardonnable, cruel ou sévère avec Halloween Kills qu'avec les autres..., il n'y en a pas un qui survole les autres..

Par exemple, bah c'est toujours mieux ces films que le vomitif Suspiria de Guadagnino (qui bizarremeent là encore avaient eu ses "excusateurs".. les mêmes qui excusent/louent Dune ou Le Dernier Duel... )

Halloween Kills, c'est du temps perdu comme tous les films listés ici.
Mais pas plus que les autres...

Et moins sans doute que Dune... qui lui est vraiment du temps très perdu.

Donc, bref, neutralité devant les précités quoi... c'est ni catastrophique, ni génial ou même bon..
Ils sont tous amusants quoi, mais ils seront dans l'oubli du cinéma dans pas longtemps, comme quasi tout ce qui sort.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 14 Sep 2021, 22:46

Je dirais même que le propos de HK est intéressant, pas aussi intéressant que celui de Carpenter dans l'original..
Mais il y a une idée sur la peur (et indirectement sur le cinéma d'horreur) qui est plutôt bien vue, et développée avec justesse au fur et à mesure du film... ainsi que quelque idée sur le tribunal populaire...
Même si en matière de propos, ça souffre toujours de toute comparaison avec le tout premier de la franchise.

Et le film est loin d'être aussi nul que la bande-annonce peut le faire entendre - parce qu'elle est moche et nulle cette bande-annonce (par exemple heureusement, JLC n'a presque aucune importance, ni rôle; dans ce film.. )
Il n'y a peut-être que la fin qui déçoit, mais fallait trouver une fin.. parce qu'autrement ça se laisse regarder.

Autrement, le film montre une belle maitrise de la compréhension des choix techniques (souvent pour des questions de coûts) de Carpenter dans l'original... et il ne jure pas avec ce dernier... bref techniquement c'est un bel hommage.

Après oui c'est oubliable. Mais... ça se laisse regarder.
Et ce, bien que ce soit je crois le plus violent et sanguinolant des films de la franchise, parce que dans ce film Michael Myers n'a pas beaucoup de résistance.. (mais justement on finit par ne plus trop prendre au sérieux le massacre auquel on assiste, et je pense que c'est l'intention recherchée, qui colle avec le propos défendu...)

Hugues

Edit: ces deux extraits de critiques anglophones, disent bien ce qu'est le film:
"Green seems less interested in rewriting the Halloween playbook than in giving audiences what they came for, from ghastly scares to a ghoulish score. It's a strategy that promises to make the series as immortal as Michael Myers himself."
"There's good reason to be excited for how Green will bring this all to a head in his grand finale. Halloween Kills manages to put a playful but petrifying spin on mythology without resorting to cheap self-referentiality."
Bref c'est certes du fan-service (quand on en est au 11e épisode, ça ne peut pas être grand chose d'autre), mais de la meilleure manière qui soit (plus intelligente que celle de Dune quoi)...: vous attendiez des meurtres, on va s'amuser en vous en donnant pour votre argent. Faut pas en attendre beaucoup plus... mais pas moins non plus...
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 14 Sep 2021, 22:55

Il meurt ou pas, à la fin, le monstre ? (s'il meurt pas, je regarderai pas :D )
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21863
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 14 Sep 2021, 23:27

Ah bah non, le propos en question sur la peur et le cinéma d'horreur fait justement conclure que Michael Myers est plus fort que sa seule enveloppe physique puisqu'il incarne quelque chose de plus grand que lui-même, qui le dépasse...

Donc il va continuer à tuer (c'était même mon résumé du film en sortant ^^ "Michael Myers continuera à tuer.."), au moins jusqu'au prochain épisode Halloween Ends.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 14 Sep 2021, 23:30

Hugues a écrit:Ah bah non, le propos en question sur la peur et le cinéma d'horreur fait justement conclure que Michael Myers est plus fort que sa seule enveloppe physique puisqu'il incarne quelque chose de plus grand que lui-même...

Donc il va continuer à tuer (c'était même mon résumé du film en sortant ^^ "Michael Myers continuera à tuer.."), au moins jusqu'au prochain épisode Halloween Ends.

Hugues


:good
Alors j'irai voir Halloween Ends ! Il me "dérange" trop, ce monstre, faut qu'il succombe ! :D
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21863
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 14 Sep 2021, 23:42

Dune, j'irai le voir, normal, vu que je suis un hyper fan de SF littéraire, et que le livre est fondamental dans ce genre.
J'imagine qu'il est techniquement super bien tourné, mais entre le freluquet post ado Chalamet et ces insistances où on nous explique que la production veut faire du film une ... franchise, je sens que je vais être colère. Déjà, je suis énervé au plus haut point, puisqu'ils ont sacrifié à cette détestable mode wokiste : Ils ont mis une femme noire à la place de Liet Kynes, l'écologiste de Dune, un personnage fort sympathique dans le roman, pour éviter de ne pas verser dans ce que le wokisme considère comme une énième infamie : le blanc (en plus mâle de plus de 50 ans) qui vient aider les non blancs. Déjà que Paul est un messie blanc... du coup, Liet Kynes est passé par pertes et profits wokiste. Au fait, les Fremen seraient donc des NON blancs. Ah bon ? Je ne me rappelle pas que dans le roman ils aient été décrits comme des """"non blancs"""". Oh wait ... ils ont une religion qui ressemble à l'islam. Donc, les Fremen pas blancs !
Quelle fatigue !!!!!!!!!!!
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21863
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cortese le 15 Sep 2021, 10:46

"Sand niggers" on te l'a dit depuis le lynchage de l'Irak, il y a 20 ans.
Cortese
dieu
 
Messages: 32702
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 15 Sep 2021, 11:09

Cortese a écrit:"Sand niggers" on te l'a dit depuis le lynchage de l'Irak, il y a 20 ans.

:lol:
Je me rappelle, il y a longtemps, ici même, tu discutais de je ne sais quoi avec je ne sais qui, et apparaissaient alors ces histoires de : d'un côté, les blancs, autrement dit les Occidentaux, et les "pas blancs", c'est à dire le reste (les jaunes ont encore un statut à part, soit méprisés soit craints...).
Et donc, tu avais sorti un truc du genre, "moi qui suis donc noir bien que blanc comme un cachet d'aspirine..." :lol:
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21863
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cortese le 15 Sep 2021, 13:16

:lol: je me souviens plus !
Cortese
dieu
 
Messages: 32702
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 15 Sep 2021, 15:15

Maintenant on passe à vraiment du sérieux...

Il y a des films et des noms que je n'aurais jamais cru défendre... (quoiqu'ayant pour certains parfois, estimé ou salué un de leur film parfois)
Mais la manière dont ces cinéastes ont su se départir de leur maniérisme, des scories des obsessions particulières pour faire surgir du fond d'eux l'universel, au service d'une grâce et d'une vérité profonde est si remarquable que... il fallait les défendre...

1/
È stata la mano di Dio
de Paolo Sorrentino

Grand Prix du Jury de la Mostra de Venise*
Prix Marcello Mastroianni du meilleur espoir pour l'acteur principal Filippo Scotti


Des personnages improbables, des situations hallucinées, et des éclats de rires.... mais un film de deuil incroyable d'un jeune adulte dans la nuit du souvenir. Combien de Sorrentino y a-t-il dans Fabio?


Ce qu'il reste des scories du cinéma de Sorrentino, ce qu'il n'a su se départir dans ce film, est en fait dans la bande-annonce... le Sorrentino qu'on connaît... mais ce Sorrentino inenvisagé, inédit, vous reste encore à découvrir..

Pour le titre français, on semble hésiter entre La Main de Dieu et The Hand of God ... mais espérons que la sagesse prévaudra encore et qu'il est encore temps de l'intituler au plus fidèle au titre italien: C'était la main de Dieu, parce que ce c'était, il y a une importance..

Ce film pour Sorrentino, c'est la même démarche que celle de Tarkovski pour Le Miroir, ou de celle de Malick pour L'Arbre de vie: transfigurer ses souvenirs en un geste poétique, donner l'éternité aux êtres aimés.
Sorrentino n'est ni Malick, ni Tarkovski, alors ça n'est pas aussi réussi...

Mais quel film.. mais quel film...
quelle merveille..

Espérons une meilleure bande-annonce à venir:

È stata la mano di Dio - Teaser**


Ce que Fabio va cracher du fond de lui avec douleur et difficulté, ce qu'il va dire, c'est la raison-même pour laquelle ce film qu'on a devant les yeux est né***... et on en a les larmes aux yeux...


ImageImage

Le 15 décembre sur Netflix, et à partir du 24 novembre dans certains cinémas dans certains pays (en particulier en Italie).

Hugues

*: D'autres années, j'aurais peut-être écrit "le vrai Lion d'Or" de la Mostra de Venise... Disons cette année les films étaient si proches que c'est difficile de le dire si cela méritait d'être un film ou un des autres que j'évoquerai... Et puis même si le Lion d'Or est quand même un film assez inférieur à celui-là, c'est un joli film, au sujet important, qui mérite d'être vu.. alors pas de "vrai Lion d'Or". Juste le rappel tout de même que le plus grand film n'est sans doute pas celui qui l'a emporté
**: Traduction maison, plutôt que la bande-annonce française, car bon comme d'habitude le sous-titrage et la traduction, c'est pas le fort du diffuseur officiel. Et ce même si comme d'habitude il y a plusieurs versions françaises, selon qu'on accède la bande-annonce sur YouTube, via le site de Netflix ou via des accès presse, aucune n'arrive à être aussi fidèle qu'il le faudrait.
***: Et sans doute aussi la raison profonde, intime, même pour laquelle sans doute aussi Sorrentino est entré en cinéma...
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 16 Sep 2021, 17:07

Info:
Le film est projeté le 10 octobre à 16h45 à Lyon dans le cadre du Festival Lumière en présence de Paolo Sorrentino.
Il y a des places disponibles à cette heure (mais ça ne durera pas).

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 17 Sep 2021, 00:11

Une parenthèse au "sérieux" annoncé...

Hugues, en septembre 2020 a écrit:Certainement le film de l'année (tant celle qui a commencé en 2020 que celle qui commence en septembre)
Je préfère le dire puisque je ne sais pas quand il sort en France, mais bonne nouvelle, il sort en France.

Careless Crime - Jenayat-e Bi Deghat   Compatible plein écran de Shahram Mokri


Synopsis (adaptation personnelle)
Il y a 40 ans, durant les émeutes vers le renversement du régime du Shah en Iran, des manifestants mirent le feu à des cinémas afin de signifier leur opposition à la culture occidentale. Beaucoup de cinémas furent incendiés. Dans un cas tragique, un cinéma prit feu avec 400 personnes à l'intérieur, la plupart d'entre elles furent brûlées vives.
40 ans ont passé et, dans l'Iran contemporain, quatre individus décident aussi d'incendier un cinéma. Leur objectif est un cinéma montrant un film sur un missile déterré du sol, non explosé. Est-ce que le passé et le présent vont se rencontrer ?


Mais je dois bien vous le dire, en réalité le synopsis n'a aucune importance, le film est bien plus immense, génial, épatant, effarant que son sujet de départ...

"Un acte criminel insensé tente de recréer, rejouer, reconstituer des évènements historiques importants. Mais ce film n'essaie pas de reconstituer l'histoire; en réalité, il est sur le cinéma lui-même."

Hugues


Plus d'un an plus tard, Careless Crime est toujours le meilleur film des 12 ou 13 mois passés et même plus en réalité (disons des 20 mois passés) et pourtant il y en a eu des films et des films..

Il sort en France le 3 novembre après avoir été daté un temps à la mi-octobre (et il y a quelques mois à juin passé).

Careless Crime - Bande-annonce française


Dans cette bande-annonce, le film y dévoile un peu de son étrange magie et de son étrangeté.
Juste un peu, car vous n'avez encore rien vu.
Et n'avez encore aucune idée de sa vertigineuse intelligence...

Le film est dans son entier un objet absolument fascinant, un ruban de Moebius filmique...
Mais au sein même du film (et plus exactement le film dans le film) il y a une séquence qui est elle-même un insensé ruban de Moebius et qui vaut de voir le film rien que pour ces quelques minutes étourdissantes..


À voir, deux, trois, quatre fois pour commencer à en cerner tous les niveaux de lecture et de discours.

Incroyable, "effarant", une merveille, un présent...

Image

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le Hier, 21:10

Un autre parenthèse (mais cette fois d'une qualité moins exceptionnelle)

Pour signaler mercredi la sortie d'un film qui à nouveau, se laisse regarder sans être extraordinaire...

En gros sur une bombe humaine autoprogrammée, par le discours paranoïaque...

La Troisième Guerre de Giovanni Aloi


Si j'en parle même si le film n'est pas extraordinaire non plus, c'est que... plus d'un an après (éh oui le film a attendu tout ce temps), j'en ai pas non plus un détestable souvenir...
Disons que le film est réaliste et honorable (et c'est plutôt un compliment venant de moi). C'est le contraire de ces films tracts à la mise en scène incrédible... Non tout tient debout, même l'entrainement physique des acteurs...

Mais aussi parce que ... je viens de réaliser que le Anthony Bajon de ce film (à la fois acteur secondaire et principal.. parce qu'il faut bien dire que Leila Bekhti est longtemps le personnage principal du film, et pas dans un rôle gnangnan bien au contraire...)...

C'est le même Anthony Bajon vu il y a une dizaine de jours, méconnaissable dans Un autre monde de Stéphane Brizé, dont nous reparlerons...

Et donc rien que pour ça ça mérite d'être évoqué...

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6669
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Stéphane le Hier, 23:55

Je sors de Dune. C'est très joli, l'histoire est là et tout. Mais c'est d'un chiant, grandiose pour le grandiose.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 48394
Inscription: 16 Déc 2004, 23:19

Précédente

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Ahrefs [Bot], Google [Bot] et 3 invités

cron